Algérie : Cheba Zahouania crée la polémique après ses propos sur la violence conjugale

Algérie – La chanteuse algérienne, Cheba Zahouania, s’est récemment exprimée sur le sujet de la violence conjugale et ses propos ont soulevé un tollé général sur les réseaux sociaux. On rapporte pour vous les détails dans la suite de l’article.

La chanteuse très célèbre en Algérie, Cheba Zahouania a soulevé une polémique et un tollé de réactions critiqués à son égard. En effet, elle a choqué les internautes DZ avec des déclarations qui ont divisé ses fans. Vous êtes intéressés et vous voulez en savoir davantage ? Restez connectés, Dzair Daily vous en dit tout dans ce numéro du mercredi 27 avril 2022.

Effectivement, l’interprète de « Ridjal Allah » est pointé du doigt. Invitée sur un plateau d’une émission ramadanesque, l’artiste DZ a dérapé en évoquant le phénomène de la violence conjugale. Dans son discours, Halima Mazzi a banalisé l’agression physique exercée par l’homme au sein d’un couple.

Au lieu de dénoncer cette réalité accablante, la femme de 62 ans a minimisé les conséquences de la violence conjugale, qui peuvent s’avérer fatale. « On ne doit pas se fâcher contre l’homme. C’est lui le commandant », a-t-elle déclaré. Cheba Zahouania est persuadée que cette agressivité est un signe d’amour et d’affection. Des paroles jugées « misogynes », par une large frange d’internautes algériens.

Les internautes choqués par les déclarations de Cheba Zahouania

Pour les curieux, on expose pour vous la séquence juste ci-dessous. Ainsi, la chanteuse du Rai s’est octroyée la foudre des utilisateurs des réseaux sociaux. Ces derniers n’ont pas manqué de critiquer « la dérive » de ladite artiste. Ils l’accusent, en effet, d’attiser la bêtise. Ainsi que d’enseigner la soumission aux femmes Dz.

« Frapper une personne ce n’est pas de l’amour, c’est de la violence », « Voilà pourquoi la télévision algérienne me répugne», lit-on sur le Web. Par ailleurs, plusieurs personnes ont sollicité l’intervention de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV). Cela afin de suspendre la diffusion de ce type d’émission, jugée « vide de sens, massacrant notre société ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JAFFICHE_DZ (@jaffiche_dz)

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes