Algérie : Charaf-Eddine Amara dévoile son plan à la tête de la FAF

Algérie – Seul candidat en lice à la présidence de la Fédération algérienne de Football (FAF), Charaf-Eddine Amara, dévoile son programme à la presse.

En effet, c’est lors de sa dernière conférence de presse, qui s’est tenue ce mercredi 14 avril 2021 à l’hôtel Sheraton à la capitale de l’Algérie, que le seul candidat en lice à la présidence de la Fédération algérienne de Football (FAF), Charaf-Eddine Amara, a tenu à dévoiler son programme une fois qu’il aurait pris ses fonctions, rapporte le quotidien Ennahar.

Dans le détail, le président du CR Belouizdad a rendu public son plan et les points les plus importants qu’il compte traiter en premier. Cela, à la veille de son élection qui aura lieu ce jeudi 15 avril 2021. Il a indiqué que la première étape serait d’adapter les règles principales aux exigences de la FIFA.

Le PDG du groupe MADAR a insisté sur le fait qu’il compte élever le niveau du football algérien aux standards internationaux. En outre, il prévoit de rendre les lois et réglementations du jeu conciliables avec celles de la Fédération internationale de football association.

« Nous visons l’indépendance de l’arbitrage », précise Amara

De plus, c’est lors de la même rencontre médiatique, le désormais ancien président du CRB s’est prononcé au sujet de l’arbitrage en Algérie. Un dossier sensible qu’il considère parmi ses priorités et qui impacterait, sans doute, le bon déroulement des compétitions.

Il a précisé qu’il travaillerait à rendre l’arbitrage plus indépendant. Une stratégie qui pourrait protéger les arbitres. Mais aussi, leur éviter tout contact et toute tentation avec d’autres personnes qui pourront influencer leur activité et impacter les résultats des tournois, indique la même source.

Pour rappel, Charaf-Eddine Amara viendra succèder à Kheïreddine Zetchi. Ce dernier qui a renoncé à un second mandat à la tête de la FAF, un poste qu’il a occupé depuis 2017. L’ancien président a tenu à annoncer son retrait en mars dernier. Il ne sera officiellement pas présent lors du prochain mandat olympique (2021-2024).

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes