Algérie : une chanteuse de raï connue vole l’argent de plusieurs personnes et fuit illégalement en Espagne

Algérie – Après émission d’un mandat d’arrêt à son encontre, une chanteuse de raï connue prend la fuite en Espagne après avoir volé l’argent de plusieurs personnes. Dzair Daily vous dévoile tout le détail, dans la suite de ce numéro du 15 mars 2022. 

En effet, les autorités judiciaires compétentes de la wilaya d’Oran ont émis un mandat d’arrêt contre une chanteuse de raï connue en Algérie. Et ce, après qu’une victime a déposé plainte à son égard. Il paraît, au fait, que l’accusée a volé de nombreuses personnes. Puis, elle a réussi à quitter le pays d’une façon illégale en destination d’Espagne.

Dans le détail, à l’issue de cette plainte, le tribunal d’Oran avait prononcé une durée d’un an de prison contre cette femme en décembre dernier. Cette dernière est soupçonnée d’être en fuite en compagnie de trois membres de sa famille. Il s’agit d’une chanteuse qui possède plusieurs propriétés sur la corniche d’Oran. C’est en tout cas ce qu’a rapporté le quotidien arabophone Echorouk.

En sus, l’accusée a réussi de prendre la mer clandestinement au bord d’un hors-bord à destination d’Espagne. Cela après 17 jours de l’émission de la décision de justice à son encontre. Elle a pris la fuite après avoir vendu une résidence de luxe. Ce bien se situe dans un quartier chic dans la commune d’Ain El Turk à Oran.

Deux affaires distinctes à l’encontre de l’accusée 

Selon la même source, cette chanteuse très connue en Algérie est suspectée de contribuer à deux affaires distinctes au niveau du tribunal d’Oran et celui d’Ain El Turk. D’une part, l’accusée fugitive est soupçonnée de s’être appropriée frauduleusement les biens d’une autre personne. Une femme qui réside dans un quartier populaire à Oran. Il s’agit d’un vol de près de 550 millions de centimes.

D’autre part, l’incriminée dans la première affaire a été suivie dans une autre affaire. Celle-ci consiste à l’atteinte de la liberté d’autres personnes. Effectivement, l’accusée semble tenter sa chance pour que la victime retire sa plainte de la justice. Cela en l’exposant à des pressions externes comme la menacer de publier ses photos sur les réseaux sociaux.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes