L’Algérie championne d’Afrique en progression de la vitesse de connexion Internet

Algérie – Selon le récent classement de Speedtest Global Index, la vitesse de connexion Internet du pays est celle qui progresse le plus constamment en Afrique. Sa progression technologique avance incessamment ! 

Ce n’est désormais plus un secret pour personne ! L’Algérie dispose du débit de connexion Internet le plus apathique des cinq pays d’Afrique du Nord. Tout à fait clairvoyant de cette réputation un peu austère qui lui colle, depuis maintenant des années, le gouvernement algérien a adopté plusieurs façons de procéder. Il s’est en effet engagé à améliorer davantage la qualité de connectivité de l’ensemble des citoyens.

Les efforts du ministère de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique commencent à porter leurs fruits. Cela puisque la connexion algérienne a réalisé la percée la plus prometteuse dans la région. C’est en effet le constat qu’a établi le service Web Speedtest, selon des données qu’il a recueillies en mars dernier. Il étudie la rapidité de la connexion Internet d’un total de 177 États dans le monde, chaque mois. 

Grâce aux nombreux tests de vitesse, la plateforme susmentionnée a estimé la rapidité de connexion moyenne de notre pays à 9,75 mégaoctets par seconde (Mbps). Il s’agit là d’un progrès notable par rapport à l’année précédente où les performances de la connectivité n’étaient mesurées qu’à seulement 5,78 Mbps. Le pays demeure toutefois dans les quatre (4) derniers ayant l’une des pires vitesses Internet dans le monde.

Vitesse de connexion à internet : voici le positionnement de l’Algérie 

À l’échelle du continent, le Ghana et la Côte d’Ivoire occupent les deux premières places du podium au classement du Speedtest Global Index. Dans le bas de cette classification, l’Algérie, quant à elle, conserve sa position de 46e en Afrique. Elle se situe derrière la Libye, l’Égypte, la Tunisie et enfin le Maroc. 

Avec respectivement, 11,65 mégaoctets par seconde, 14,95 Mbps, 21,28 Mbps et 25,53, ces quatre pays sont alors loin dans le classement au niveau continental. En dépit d’un emplacement peu flatteur, l’Algérie connaît l’une des plus fortes progressions quant à la vitesse de téléchargement mobile. Notre État a effectivement enregistré une hausse de 65 % durant cette période. Seule l’Égypte, avec 67,4 %, a fait mieux. 

Le prix des vitesses mobiles moyennes les plus rapides dans le pays revient à l’opérateur Ooredoo. Celui-ci a enregistré la qualité de 14,37 Mbps au cours du premier trimestre 2021. Djezzy, pour sa part, est deuxième. Il dispose de 8,15 mégaoctets par seconde. Avec une performance de 6,46 en téléchargement, l’opérateur de téléphonie mobile algérien, Mobilis en l’occurrence, squatte le dernier rang sur le plan national.  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

error: Contenu protégé