AccueilActualitéAlgérie : la chaîne El Adjwaa fermée par l’ARAV pour cette raison

Algérie : la chaîne El Adjwaa fermée par l’ARAV pour cette raison

Médias – L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), en Algérie, a décidé de fermer définitivement l’antenne généraliste privée, El Adjwaa TV. Nous dévoilerons pour vous les raisons de cette décision dans les lignes qui suivent. Restez connectés ! 

Installée par le gouvernement en 2016, l’Autorité de régulation de l’audiovisuel a le pouvoir de réguler toute activité audiovisuelle dans notre pays. Il convient de dire que l’organisme prend très au sérieux ce dossier. Dans ce sens, l’ARAV a procédé à la fermeture de la chaîne très regardée en Algérie, El Adjwaa TV. 

La cause ? Nous l’exposons pour vous dans la suite de ce numéro du mardi 15 novembre 2022. Alors ne bougez pas ! Lancée depuis 2013, l’antenne privée dont le signal est diffusé depuis Londres ne sera plus à l’écran. L’instance Dz chargée de l’organisation du domaine audiovisuel en Algérie, a tapé du poing sur la table et décidé de suspendre définitivement et immédiatement la chaîne susmentionnée. 

La fermeture d’El Adjwaa TV pour une scène « immorale »

Il s’agit, en effet, de ce que rapporte l’agence de presse, APS, dans son édition de ce lundi. Cette mesure a été prise à la suite de la transmission d’un film étranger sous-titré en arabe. Le long-métrage contient une scène inappropriée jugée choquante par le téléspectateur algérien. 

La scène en question n’est, d’ailleurs, pas passée inaperçue aux yeux de l’ARAV qui a émis une décision rapide et radicale. Cela donc suite à la diffusion de ce passage « offensant et contraire aux valeurs de notre société et à notre religion ». C’est de plus ce qu’a précisé la même source médiatique. L’antenne satellitaire ne sera, donc, désormais qu’un écran noir.

Une décision qu’a saluée de nombreux internautes Dz sur les réseaux sociaux. Pour rappel, l’institution étatique sus-citée a déjà fermé deux chaînes télévisées privées il y a quelques mois. Il est question d’El Djazairia One et Lina TV, qui a diffusé un contenu jugé « dangereux pour l’unité nationale ».

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes