Automobile

Algérie : À cause du dinar, le prix des voitures sera plus cher ?

0
Algérie dinar prix voitures
S'abonner :

Algérie – Alors qu’un grand nombre d’Algériens attend, avec impatience, l’importation de voitures neuves, les prix s’annoncent davantage exorbitants en raison de la chute du dinar, à en croire les dernières déclarations du Pr Mebtoul. 

Comme plusieurs autres marchés, celui de l’automobile est au poids mort depuis le début de la crise sanitaire. Les citoyens algériens ne veulent plus prendre le risque de vendre leurs véhicules et de ne pas trouver des remplaçantes. La grande majorité des consommateurs compte sur une chose. Ils tablent sur l’importation en Algérie de voitures neuves pour espérer voir les prix baisser, mais le recul du dinar empêcherait un tel scénario de se produire. 

Mais vu les dernières déclarations du Professeur Abderrahmane Mebtoul, expert en économie internationale, cela ne risque pas de s’arranger, puisque les prix des véhicules qui seront importés dans les semaines qui viennent seront exorbitants. Et cela serait dû à la dégringolade du dinar algérien par rapport à l’euro et au dollar américain. 

« On est passé de 116 dinars pour un dollar à 132 dinars pour un dollar, et à 162 dinars pour un euro. Alors je vous dirais que les prix des véhicules neufs seront liés à l’évolution de la parité  du dinar ». C’est ce qu’a d’abord lancé le spécialiste en économie internationale à nos confrères de la Parties News. 

« Si vous achetez une voiture à 10.000 euros, quand elle arrive au port, il faut multiplier ce prix à 162, actuellement le cours, plus la taxe va être appliquée à la partie dinar, et cela dépendra des gabarits et de la puissance des véhicules importés. Enfin, il faut ajouter la marge des concessionnaires. Donc ça va être un prix totalement fou », a ensuite expliqué le spécialiste. 

Vers une implosion sociale à cause de la chute du dinar algérien ?

Le dinar connaît l’une de ses plus grosses chutes durant l’année 2020. Elle est, en grande partie, due à la crise sanitaire et à l’absence de production locale. C’est plus de 20 à 30 % de sa valeur qui vient de s’envoler. Selon le Pr Mebtoul, cette chute aura plusieurs répercussions néfastes sur le mode de vie des Algériens. 

« Le dérapage du dinar est une catastrophe. Pas uniquement pour le secteur d’automobile. Mais également sur le pouvoir d’achat. Ce dernier ne cesse de se dégringoler d’année en année. Il faut faire très attention au dérapage du dinar algérien, qui peut provoquer une implosion sociale » a lancé le spécialiste en économie pour mettre en garde contre cette dégringolade de la monnaie nationale. 

L’auteur de « L’intégration économique maghrébine : Un destin obligé ? » a tout de même tenu à saluer l’initiative du président Tebboune. Celui-ci a récemment débloqué deux milliards de dollars pour l’importation de véhicules neufs. 

« Certes le président a débloqué deux milliards de dollars, c’est important avec la crise économique actuelle, mais à l’intérieur il faut trouver quel genre de voitures nous devons importer, sachant que les prix des véhicules d’occasion se sont envolés », a conclu le spécialiste lors du même entretien.

Article recommandé :  Algérie : Le Dinar « surévalué », voici sa valeur réelle selon un économiste

Coronavirus en Algérie : Berkani appelle à faire le vaccin

Article précédent

OL : Les déclations d’Islam Slimani et Juninho après le transfert

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.