Algérie – Cameroun : Rigobert Song fait de nouvelles confidences

Foot – Alors qu’on pensait que le feuilleton autour du match Algérie – Cameroun était définitivement terminé suite au verdict de la FIFA en faveur des Lions Indomptables, le sélectionneur camerounais, Rigobert Song, a récemment décidé de le remettre sur le devant de la scène médiatique. Pour avoir plus de détails à ce sujet, rendez-vous vite dans les lignes qui suivent. 

C’est l’affiche la plus décriée des barrages qualificatifs à la CM de la FIFA, Qatar 2022™, si ce n’est de l’histoire du football africain. Elle a défrayé la chronique pendant de longues semaines donnant lieu à une succession de réactions aussi surprenantes les unes que les autres. Si on pensait voir ce duel controversé entre l’Algérie et le Cameroun loin derrière nous, il n’en est pas de même pour Rigobert Song. 

Le tacticien du quintuple champion d’Afrique a visiblement encore besoin d’évoquer la dernière confrontation officielle des siens. Celle durant laquelle ils peinaient à se cramponner sur la pelouse du stade Mustapha-Tchaker, à Blida, avant que des erreurs arbitrales ne se succèdent les unes aux autres.

Parmi celles-ci, on citera, par exemple, l’ouverture du score du Cameroun entachée, jugent beaucoup, d’une faute sur Aïssa Mandi. On retiendra notamment longtemps le but refusé d’Islam Slimani, les violents tacles sur la bande de Djamel Belmadi non sifflés. Ou encore les penaltys non accordés entre autres. 

Autant de polémiques autour de l’arbitrage de Bakary Gassama que la FAF, rappelons-le, a tenu à dénoncer auprès de la fédération sportive internationale du football et du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), mais en vain. 

Mondial 2022 (barrage retour)/Algérie – Cameroun : Rigobert Song en a encore beaucoup à dire ! 

Il est indéniable que le match retour des barrages des éliminatoires de la zone Afrique du Mondial 2022 n’a pas bénéficié d’un arbitrage irréprochable. Celui ayant opposé l’Algérie au Cameroun, le 29 mars dernier

En dépit du verdict final de l’instance présidée par Gianni Infantino, nombreux spécialistes et observateurs s’accordent encore aujourd’hui à dire que les décisions du referee gambien n’ont pas joué en la faveur de Riyad Mahrez et consorts. 

Eux qui semblaient pourtant bien lancés pour valider une qualification à la Coupe du monde 2022, au Qatar. Cela dès le premier coup de sifflet. Un avis que rejette, sans surprise, serait-on tenté de dire, le driver des Lions Indomptables.

Pour lui, sa troupe a étrillé la sélection algérienne au terme d’une partie maîtrisée de bout en bout par la faveur de son réalisme tactique. Un résultat logique pour Rigobert Song. Ses déclarations ont été rapportées par le site spécialisé Foot Mercato. Nous les reprenons pour vous ce vendredi 22 juillet 2022. 

« J’avais cette philosophie, car dans la situation où je me trouvais en ayant perdu au premier match à domicile en plus, je n’avais plus rien à faire. Il fallait absolument se qualifier. J’étais déjà en danger après ce match. Mais il fallait que je trouve la formule pour échapper au danger. C’est de ça qu’il s’agit  ». 

C’est ce qu’a en effet déclaré le sélectionneur camerounais. Il s’est exprimé lors de la soirée des CAF Awards 2022. Cette dernière s’est tenue, ce jeudi, à Rabat, au Maroc. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes