12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
vendredi, 1 mars 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Bonatiro « prêt à aller en prison » si son...

Algérie : Bonatiro « prêt à aller en prison » si son remède anti-Coronavirus est inefficace

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le chercheur controversé revient une nouvelle fois, en assurant avoir apporté des améliorations à son remède et accepte « d’aller en prison » en cas d’inefficacité de son traitement.

Le chercheur controversé, Loth Bonatiro, a fait part une nouvelle fois, lors de son dernier passage télévisé ce 30 mars, de l’efficacité de son remède contre le Covid-19, en défiant cette fois-ci les responsables de l’Institut Pasteur d’Alger et en se disant être prêt à assumer les conséquences judiciaires quitte à aller en prison, dans le cas où son traitement ne donnait pas de résultats positifs.

Bonatiro explique à cet égard, que son équipe a traité une multitude de virus similaires au Coronavirus et c’est pour cette raison que la découverte d’un traitement par les chercheurs qu’il dirige anti-Covid-19 a été aussi rapide, a-t-il répondu au journaliste.

- Publicité -

Concernant la commercialisation de son traitement, l’astrophysicien se dit victime de la politique intérieure et extérieure. « Il est question d’intérêt, tout est politisé », a confié l’intervenant où il a pointé du doigt le médicament qui fait de l’ombre au sien, à savoir la Chloroquine, qui a d’ailleurs été adoptée par le comité de recherche scientifique en coordination avec le ministère de la Santé, dans le cadre du traitement des patients atteints de Coronavirus en Algérie.

D’autre part, l’astrophysicien a insisté sur l’unique requête qu’il demande aux autorités concernées. « Nous voulons un accord et une autorisation symbolique, car il y a des patients contaminés par le Coronavirus, qui sont d’accord pour tester l’antidote sur eux ». Au point où en est la situation avec le bilan des décès qui s’alourdit quotidiennement, Bonatiro estime qu’il faut absolument agir vite et essayer toute thérapie anti-Coronavirus possible car le temps presse.

« Je suis prêt à aller en prison », affirme Bonatiro

S’agissant de ses prochaines actions, il a déclaré être en mesure de déposer une plainte auprès de instances internationales en avançant les preuves nécessaires attestant la possession du remède, signées et approuvées par des laboratoires reconnus. Et dans le cas où son médicament se révèle être inefficient, l’astrophysicien s’engage à aller en prison et à encourir les sanctions relevant de sa responsabilité face à l’échec de son traitement. 

- Publicité -

Il faut savoir qu’il existe une loi internationale qui sanctionne les personnes qui sont en mesures d’aider les personnes en péril. « Ne pas répondre à notre appel est un délit de Non-assistance à personne en danger », a averti le chercheur. Confiant, il a assuré que son médicament démontre son efficacité au bout de quatre (4) jours seulement, à condition de l’administrer suivant une posologie précise.

Pour rappel, Loth Bonatiro fait la une des réseaux sociaux depuis près d’un mois, suite à ses déclarations sur la découverte d’un remède contre le Covid-19, par une équipe de chercheurs algériens et irakiens qu’il dirige. Soulignons que le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, avait salué l’initiative du chercheur l’invitant à confirmer l’existence de ce remède auprès des laboratoires spécialisés, notamment au niveau de l’Institut Pasteur d’Alger.

https://www.facebook.com/awras.alg/videos/513853979279485/?v=513853979279485

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -