Algérie : La BNA proposera neuf produits de la finance islamique

Algérie – Une nouvelle réjouissante pour les futurs investisseurs et les potentiels clients de la BNA, neuf produits islamiques seront enfin commercialisés.

A l’aube de l’Aïd El Adha, l’APS a informé l’auditoire algérien hier, 30 juillet 2020, que la Banque d’Algérie a enfin autorisé la commercialisation des produits islamiques, au sein de la BNA. Une nouvelle alternative, apprêtant une optique bénéficiaire pour sa vaste gamme de clientèle (particulier, personne morale, fonction libérale,…etc). Et qui prendra effet, à partir de la semaine prochaine, a-t-elle indiqué la Banque d’Algérie.

Par ailleurs, le communiqué de la Banque d’Algérie stipule que ladite plateforme bancaire (BNA) proposera; neuf (9) nouvelles prestations à statut islamique. Celles-ci auront à viser une prospection financière florissante sur le long terme. De ce fait, la BNA se verra injecter une sous-structure subsidiaire, au présent système classique appliqué; au sein de toutes les institutions financières.

Ainsi, les produits proposés sont : le compte chèque islamique, le compte courant islamique, le compte épargne islamique, le compte épargne islamique « jeunes », le compte d’investissement islamique non restreint, Mourabaha immobilier, Mourabaha équipement, Mourabaha automobile et Ijara.

Mouvement réformateur des banques étatiques : L’Etat insère la finance islamique 

Cette nouvelle jonction, annoncée préalablement par le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, vise à corroborer l’infrastructure financière algérienne. En effet, en introduisant les produits islamiques au sein des banques étatiques, lesdits établissements pourront réintroduire les liquidités véhiculées hors circuit bancaire; sous stature informelle.

Par conséquent, en l’absence de taux d’intérêt, les clients dirigeront instantanément leurs investissements vers les banques; en injectant leurs capitaux dans ces institutions formelles. Un processus qui relancera activement le cycle productif bancaire, et redynamiser ainsi, diligemment la roue économique du pays. Par le biais, de stratégies économiques efficaces, appliquées en bonne et due forme.

Rappelons, à cet effet que cette réinitialisation, ne pouvait avoir lieu sans  l’intervention du corps religieux.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes