Algérie : « Le Bitcoin est une arnaque », selon Fares Mesdour (Vidéo)

Algérie – L’économiste algérien, Fares Mesdour met en garde contre la plus connue des cryptomonnaies, le Bitcoin en l’occurrence, et estime que c’est une « arnaque » tout en émettant le doute sur son avenir « impossible ». Voici tout ! 

- Advertisement -

Avec l’ère numérique qui bat son plein, plusieurs économistes estiment que le Bitcoin serait dans un avenir proche une pièce maîtresse de l’économie mondiale. Tandis que pour d’autres, il s’agit de l’escroquerie de l’époque. Alors affaire ou arnaque ? Pour l’ex-candidat aux présidentielles 2019 en Algérie, Fares Mesdour, le Bitcoin est tout simplement « une arnaque » et « une illusion ». 

C’est en effet ce qu’a affirmé, sans détours, l’économiste algérien sur le plateau de la chaîne de télévision, Beur TV ce jeudi 25 février. Cette monnaie « est la plus grande arnaque de l’histoire. Je conseille à tous ceux qui ont déjà acheté le Bitcoin de faire récupérer leur argent », indique-t-il en préambule. 

« Le Bitcoin va chuter brutalement, en un clin d’œil », prédit-il pour renforcer son argumentaire. « Qu’est-ce qu’il y a derrière lui ? De l’or ? Non. D’autres monnaies ? Non. Une autorité monétaire ? Il n’y en a pas. Ils (les acheteurs, ndlr) ne savent pas ce qui est derrière cette monnaie, pourtant ils l’achètent encore ! », s’exclame-t-il.

| Lire aussi : Algérie : Taux de change du Dinar face à l’Euro ce 26 février (devises)

Par la suite, et tout en estimant que de nombreux mystères se parent derrière la création du Bitcoin, Mesdour présume que « cette monnaie a été sûrement créée par des organisations mafieuses ». Celles-ci veulent « l’utiliser (Le Bitcoin, nldr) pour des opérations internationales illégales à l’image du commerce illicite de la drogue et des êtres humains », s’insurge-t-il. 

Pour s’expliquer davantage, l’économiste algérien a tenu à revenir sur le taux de change du Bitcoin dernièrement, qui le trouve illogique. « Pouvez-vous imaginer qu’un (1) seul Bitcoin s’échange même à 56.000 dollars ? Dix (10) bitcoins équivalaient donc 560.000 dollars. Qui pourrait en tirer profit ? », s’interroge-t-il. 

| Sujet connexe : Algérie : « Le Bitcoin est Haram », selon l’économiste Mesdour (Vidéo)

À en juger son raisonnement, les chiffres énormes du taux de change peuvent, eux seuls, attester l’ambiguïté, mais aussi « l’arnaque » derrière cette cryptomonnaie. Par ailleurs et durant le même numéro de l’émission, Mesdour a affirmé que le Bitcoin n’est pas conforme aux préceptes de la charia. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes