Algérie : Le bilan de contamination au variant anglais en hausse

Algérie – Le bilan de contamination au variant anglais ne cesse de s’accroître. Et ce, après l’annonce de l’Institut Pasteur d’Alger (IPA) quant à la découverte, en Algérie, de cinq (05) nouveaux cas atteints par la nouvelle souche du coronavirus parue en Angleterre.

- Advertisement -

En effet, l’Institut Pasteur d’Alger (IPA) vient de détecter cinq (05) nouveaux cas qui viennent s’ajouter au bilan du variant anglais du coronavirus en Algérie. Décidément, le bilan de contamination au variant anglais ne cesse de s’accroître en Algérie, suite à l’annonce faite par l’IPA, ce mercredi 03 mars 2021, rapporte La Patrie News.

Il est à noter que le même organisme a déjà annoncé, le 25 février dernier, l’apparition de deux (02) premiers cas en Algérie atteints par le variant britannique. Le communiqué officiel de l’Institut Pasteur est venu confirmer officiellement les nombreuses rumeurs avancées sur le sujet.

Dans le détail, la première souche a été détectée chez un immigré venu de France vers l’Algérie pour les obsèques de son père. Tandis que la deuxième a été découverte chez un membre du personnel de la santé de l’EHS de psychiatrie de Chéraga. D’autres cas suspects ont émergé. Mais suite aux tests PCR, il s’est avéré que non. Ces patients étaient en fait atteints de la souche classique.

| Lire aussi : L’Institut Pasteur annonce l’apparition du variant britannique Covid en Algérie

Ceci dit, voilà qu’aujourd’hui le 03 mars 2021, l’IPA annonce lors d’une journée d’étude sur l’épidémie de la Covid-19, les cinq (05) nouveaux cas atteints par le variant britannique. Toutefois, même si le bilan de contamination est en hausse, n’empêche que la situation semble sous contrôle, rassurent les autorités.

D’autant plus que les autorités algériennes ont mis en place de nouvelles restrictions. Le but consiste alors à lutter contre la propagation des nouveaux variants de la Covid-19 en Algérie. Notamment, la suspension de tous les vols en provenance de l’étranger vers l’Algérie. Et ce, pour tout le mois de mars.

| Sujet connexe : Air Algérie : Voici l’impact de la fermeture des frontières et l’arrêt des vols

Il est à noter que les vols de rapatriement, sans exception, font l’objet de suspension du 01 au 31 mars. Ainsi, le gouvernement a procédé à la fermeture des frontières terrestres avec la Tunisie, durant la même période. Ceci dit, les compagnies aériennes étrangères poursuivent normalement leurs opérations de rapatriement depuis l’Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes