Algérie : Bilan de cas d’intoxication alimentaire à Mila en hausse

Algérie – Le nombre de cas d’intoxication alimentaire suite à la consommation de gâteaux achetés d’une pâtisserie-confiserie dans la ville de Mila s’est élevé à plus de 200 cas. 

- Advertisement -

Plusieurs personnes ont été hospitalisées, la nuit du lundi, pour avoir consommé des gâteaux. Transportées inconscientes à l’Établissement public hospitalier, Frères Meghlaoui, et celui de Tobal, certaines d’entre elles sont désormais hors de danger. Tandis que d’autres sont encore sous surveillance médicale. Le nombre de cas de cet incident d’intoxication alimentaire à Mila, en Algérie, a pris une courbe ascendante.  

Le bilan s’est alourdi à 253 cas, a indiqué la Radio régionale de Mila, ce 04 mai 2021. Dans un message publié sur sa page Facebook, elle a précisé que neuf (09) des victimes sont à l’heure actuelle admises dans des hôpitaux publics. Alors que vingt (20) patients sont mis sous observation médicale. Les médecins préfèrent s’assurer de l’amélioration de leur état avant de procéder à une déshospitalisation. 

En revanche, quelques uns ont pu rentrer chez eux après un traitement comportant une hydratation importante et l’oxygénothérapie. Les personnes intoxiquées sont originaires des communes de Mila. À savoir Grarem Gouga et Sidi Mérouane. 

Toutes ont commandé des gâteaux auprès de la même pâtisserie-confiserie. Celle-ci se situe en plein cœur de la wilaya précitée. C’est en effet ce qu’a affirmé la directrice de la santé et de la population de Mila. Samira Dekari en l’occurrence a indiqué que la toxi-infection alimentaire a affecté les deux sexes de différents âges.  

Algérie : L’intoxication alimentaire massive se poursuit à Mila 

Selon la directrice de la santé et de la population de la ville de Mila, l’accueil des cas suspects de cette intoxication se poursuit. La responsable a toutefois fait savoir qu’elle veille à mobiliser tous les moyens nécessaires pour répondre à cette situation. « Nous faisons en sorte d’assembler toutes les conditions matérielles et humaines. Elles ont pour avantage de prendre en charge tous les malades », a-t-elle prévenu .  

En outre, il faut savoir qu’après avoir détecté le premier cas d’intoxication, une brigade mixte s’est mobilisée. Cela pour prendre des échantillons à la pâtisserie-confiserie en question, à l’effet de les analyser en laboratoire. L’équipe comprenait des services de la santé et du commerce. En attendant les résultats des analyses, le Wali de Mila, Abdelouahab Moulay, a recommandé, comme mesure préliminaire, la fermeture du local. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes