AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Benzaim propose le blocage des 1.200 médecins qui veulent partir...

Algérie : Benzaim propose le blocage des 1.200 médecins qui veulent partir en France

Algérie – Le sénateur Abdelouahab Benzaim a réagi à l’information des 1.200 médecins algériens qui s’apprêtent à quitter l’Algérie pour s’installer et travailler en France. Voici ce qu’il propose. 

Récemment, 1.200 médecins algériens, formés en Algérie ont été officiellement admis à exercer en France. Ces Algériens font partie de quelque 2.000 médecins étrangers ayant réussi leur examen d’équivalence en France pour cette année. Un chiffre qui a suscité polémique sur les réseaux sociaux. Le sénateur Abdelouahab Benzaim s’est d’ailleurs exprimé à ce sujet. 

En fait, ces Algériens après avoir réussi le test d’équivalence pourront exercer en tant que médecin avec un salaire équivalant à ceux des praticiens ayant obtenu leur diplôme en France. Une annonce qui a relancé le débat sur la situation socio-professionnelle des médecins en Algérie. 

Le sujet a énormément fait parler sur la toile, mais a aussi fait réagir certains responsables hauts placés. Dont le sénateur Abdelouahab Benzaim. Ce dernier propose notamment de ne pas accepter les démissions des médecins et de ne pas les indemnisés. El Hayat rapporte l’information via sa page officielle Facebook. 

Les propositions apportés par Benzaim

Selon lui, les hôpitaux algériens font face actuellement à une énorme pénurie de médecins. Ces derniers souffrent de l’absence de perspectives et de la dégradation du cadre de vie. Ne favorisant pas leur épanouissement personnel. Le sénateur suggère alors de mettre à leur disposition une voiture, un logement et des primes. 

Par ailleurs, Benzaim estime qu’au lieu d’exporter le personnel médical algérien vers l’étranger ; l’État devrait plutôt diriger ces 1.200 médecins spécialisés dans le désert algérien. Pour pourvoir aux postes non occupés et servir la population de la région. Tout en assurant les conditions du travail et en améliorant leurs salaires.

Pour rappel, l’information des 1.200 médecins algériens sur leur départ vers l’étranger, a été donnée samedi dernier par le Docteur Lyès Merabet, président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP).

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes