Algérie : Belmehdi réagit à la suspension de Cheikh Chemseddine

Algérie – Le ministre des affaires religieuses s’est exprimé sur la décision émise par l’autorité de régulation de l’audiovisuels (ARAV), au sujet de la suspension du programme télévisé du Cheikh Chemseddine dit « Cheikh Chemsou », sur Ennahar TV.

Effectivement, le ministre des affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi a apporté des clarifications suite à la suspension de l’émission télévisée « Insahouni » [Conseillez-moi, ndlr]; animée par le prédicateur islamiste, Cheikh Chemseddine El Djazairi.

Belmehdi a indiqué que cette décision « n’émane pas suite à un conflit personnel mais plutôt à cause des propos diffamatoires » que le Cheikh Chemsou a apporté, sur la décision émise par la commission religieuse ministérielle, concernant la fatwa de Zakat al Fitr. »

Retour sur la polémique du « Cheikh Chemsou »

L’incident originel, qui date du 18 mai a suscité l’attention de nombreux internautes et fidèles téléspectateurs du télé-prédicateur Cheikh Chemseddine; qui s’est permis lors de l’un des épisodes de son émission « Insahouni » de contester la fatwa de la commission religieuse ministérielle; ayant déclarée la possibilité d’acquitter Zakat al Fitr avant la fin du mois sacré, en raison de l’actuelle condition sanitaire. 

Le ministre des affaires religieuses et des Wakfs, a fait savoir que « lorsque la commission a prononcé la Fatwa de la possibilité de s’acquitter de la Zakat El Fitr; les citoyens ont commencé à y répondre favorablement. »

« Mais lorsque Cheikh Chemseddine a émis une autre Fatwa; qui a semé de la confusion, les gens qui ont versé la Zakat en début du Ramadan; commencent à appeler pour savoir s’ils doivent la verser à nouveau », poursuit Belmehdi. Ainsi l’esprit des algériens a été exposé au brouillamini d’une vague de polémique, opposant prédicateur islamiste controversé, Cheikh Chemseddine, à la commission religieuse ministérielle. 

La réaction de l’ARAV est-elle démesurée pour le ministre des affaires religieuses et des Wakfs ?

Suite à la réclamation formulée de la part de la commission religieuse ministérielle, sous forme de plainte auprès de l’autorité de régulation l’audiovisuel (ARAV); cette dernière a décidé de suspendre le programme du Cheikh Chemseddine.

Cette suspension, toujours en vigueur, est intervenue malgré les tentatives de la directrice de la chaîne Ennahar TV, Souad Azzouz pour faire perdurer le programme; en demandant au Cheikh Chemsou de présenter ses excuses auprès des érudits de la commission religieuse ministérielle. Une demande qui fut rejetée de suite par Cheikh Chemseddine qui a tenu à camper sur ses positions. 

Par ailleurs, le ministre Belmehdi précise que « la dénonciation d’une telle conduite qui offense la crédibilité de la commission religieuse ministérielle, relève de notre devoir ». Il conclut en soulignant que la décision que l’ARAV a pris concernant la suspension du programme « Insahouni »; n’émane « en aucun cas d’une influence des autorités religieuses, mais que cette dernière est plutôt réfléchie par les services concernés. »

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes