Société

Algérie : Belmehdi réagit à la suspension de Cheikh Chemseddine

6
cheikh chemseddine
S'abonner :

Algérie – Le ministre des affaires religieuses s’est exprimé sur la décision émise par l’autorité de régulation de l’audiovisuels (ARAV), au sujet de la suspension du programme télévisé du Cheikh Chemseddine dit « Cheikh Chemsou », sur Ennahar TV.

Effectivement, le ministre des affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi a apporté des clarifications suite à la suspension de l’émission télévisée « Insahouni » [Conseillez-moi, ndlr]; animée par le prédicateur islamiste, Cheikh Chemseddine El Djazairi.

Belmehdi a indiqué que cette décision « n’émane pas suite à un conflit personnel mais plutôt à cause des propos diffamatoires » que le Cheikh Chemsou a apporté, sur la décision émise par la commission religieuse ministérielle, concernant la fatwa de Zakat al Fitr. »

Retour sur la polémique du “Cheikh Chemsou”

L’incident originel, qui date du 18 mai a suscité l’attention de nombreux internautes et fidèles téléspectateurs du télé-prédicateur Cheikh Chemseddine; qui s’est permis lors de l’un des épisodes de son émission « Insahouni » de contester la fatwa de la commission religieuse ministérielle; ayant déclarée la possibilité d’acquitter Zakat al Fitr avant la fin du mois sacré, en raison de l’actuelle condition sanitaire. 

Le ministre des affaires religieuses et des Wakfs, a fait savoir que « lorsque la commission a prononcé la Fatwa de la possibilité de s’acquitter de la Zakat El Fitr; les citoyens ont commencé à y répondre favorablement. »

« Mais lorsque Cheikh Chemseddine a émis une autre Fatwa; qui a semé de la confusion, les gens qui ont versé la Zakat en début du Ramadan; commencent à appeler pour savoir s’ils doivent la verser à nouveau », poursuit Belmehdi. Ainsi l’esprit des algériens a été exposé au brouillamini d’une vague de polémique, opposant prédicateur islamiste controversé, Cheikh Chemseddine, à la commission religieuse ministérielle. 

La réaction de l’ARAV est-elle démesurée pour le ministre des affaires religieuses et des Wakfs ?

Suite à la réclamation formulée de la part de la commission religieuse ministérielle, sous forme de plainte auprès de l’autorité de régulation l’audiovisuel (ARAV); cette dernière a décidé de suspendre le programme du Cheikh Chemseddine.

Cette suspension, toujours en vigueur, est intervenue malgré les tentatives de la directrice de la chaîne Ennahar TV, Souad Azzouz pour faire perdurer le programme; en demandant au Cheikh Chemsou de présenter ses excuses auprès des érudits de la commission religieuse ministérielle. Une demande qui fut rejetée de suite par Cheikh Chemseddine qui a tenu à camper sur ses positions. 

Par ailleurs, le ministre Belmehdi précise que « la dénonciation d’une telle conduite qui offense la crédibilité de la commission religieuse ministérielle, relève de notre devoir ». Il conclut en soulignant que la décision que l’ARAV a pris concernant la suspension du programme « Insahouni »; n’émane « en aucun cas d’une influence des autorités religieuses, mais que cette dernière est plutôt réfléchie par les services concernés. »

« Plus de 7.000 Algériens ont acquis de l’immobilier illégalement » en Espagne, selon un député

Article précédent

Voitures d’occasion et montage automobile en Algérie : Achaïbou dit tout

Article suivant

Lire aussi

6 Commentaires

  1. No comment , faux problème .

  2. Jusqu’à preuve du contraire et en mon âme et conscience je me permets de dire que le prédicateur chemsdine n’a fait qu’émettre un avis religieux conformément au rite qu’il pratique en l’occurrence le rite malekite, rite auxquel se reconnaissent pas mal d’algeriens si ce n’est la majorité ! Un fetwa ne peut peut être diffamatoire. Ceci étant, presenter ses excuses aux érudits de la dite commission c’est reconnaître qu’il a menti aux citoyens en tant qu’érudit ! Ce qui est bizzare dans cette histoire, c’est que pas mal de fois, ce cheikh a émis des fetwa contraires à celles émises par la commission du ministère des affaires religieuses et personne n’avaient eut a redire !? Il faut reconnaître a ce cheikh qu’on dit controversé, qu’il est le seul parmi les cheikhs du pays a avoir l’audace d’interpeller les ministères de la république quand selon lui il fallait contrairement à tous les autres qui savent si bien faire des discours a sens unique ! L’autorité de l’ARAV s’est-elle aperçue de ses “pitres” qui sur toutes les chaînes ne se fatiguent pas de tourner en ridicule notre religion sacrée, monologues, sketchs, blagues exct….et autres ?! A chacun son métier et les vaches ne seront que mieux gardées. Le rôle du ministère des affaires religieuses à mon humble avis est d’interpeller dans un premier temps l’état ensuite le peuple, sinon……..Sincèrement votre.

  3. Sortie complètement ridicule, c’est presque une excuse que le ministre formule. Si j’étais le président je le mettrai dehors.
    Ce cheikh Chemsou outrepasse le droit et la bienséance depuis longtemps.

  4. la zaket el fitr relève de la jurisprudence, il n’est nullement énoncé dans le coran qui demeure en réalité la seule source de notre religion. Certains rite la recommande d’autres non, et on dit que ikhtilef rahma, mais là ç’à frise la fitna. Par contre , ce qui est plutot recommandé par le coran (elladina yatiqounahou, en plus d’observer le syam, ceux qui ont les moyens de nourrir les pauvres durant cette période, . Parlons pratique, si chaque musulman astreint à observer le syam qu’il soit pauvre ou riche , tout le monde doit s’acquitter de cette zaket, à qui la donner. Faut il la donner à un pauvre dont lui même est astreint à donner la zaket; puis à son tour à qui va t il la donner.. Quelque chose qui ne va pas. Revisité le coran pour une meilleure compréhension est devenue une nécessité absolue. Ceci dit, rentrant dans le cadre d’une saddaqa , c’est admis en tant que telle et rien ne s’y oppose.

  5. c est pas juste quesqu il font les dirigeants. ils pouvait aranger cette decission a l amiable sans .franchement c est de l abut .

  6. franchement c est de l abus .ils pouvais regler ce problème a l amiable et discret sans scandale ni chantage .je donne resons a chamsou de ne pas reculer .erazke 3ala ellah. rabi isahal o yahkam bel hak.

Comments are closed.