Algérie : Belmadi doit se qualifier au Mondial pour pouvoir rester ? Le président de la FAF tranche

Foot – Peu de temps après l’échec de l’Équipe d’Algérie en Coupe d’Afrique des nations, le président de la FAF, Charaf Eddine Amara s’est confié sur le sélectionneur des Verts, Djamel Belmadi, et sur la question de son départ ou non de ses fonctions.

Dans une déclaration à MBC Egypt, le président de la FAF, Chraf Eddine Amara a livré son ressenti sur l’équipe d’Algérie et le récent échec de Djamel Belmadi lors de la CAN. Il a évoqué sa situation au sein de la sélection. Et ce, en soulignant que d’autres challenges l’attendent par la suite. Notamment la rencontre en vue de la qualification pour la Coupe du monde, rapporte Awras.

Par ailleurs, le président de la Fédération algérienne de Football a souligné que Djamel belmadi n’a pas besoin de remporter la Coupe D’Afrique des nations, ou encore se qualifier à la Coupe du monde pour garder ses fonctions. Il a ajouté que Belmadi supervisera les prochaines rencontres qui attendent les joueurs de l’équipe nationale.

Le courant ne passe plus entre les deux hommes ?

Charaf Eddine Amara a fait part de sa satisfaction quant au travail que fournissait Belmadi et ses résultats. Ces déclarations coïncident avec les rumeurs qui circulent en ce moment. En effet, le bruit court que Djamel Belmadi et le patron de la FAF ne s’entendent pas. Ce dernier avait démenti ces rumeurs auparavant. Ainsi, il a précisé qu’il n’y a aucun problème entre eux et que leur relation est saine et cordiale.

En outre, le même responsable a affirmé faire son travail convenablement, tout comme le fait l’entraîneur des Verts. Il s’est dit surpris de la propagation d’une telle rumeur et se questionne sur la source. Il a ajouté qu’il a été confronté plusieurs fois à cette question. Sa relation avec Belmadi a toujours été bonne et il n’y a pas de raison pour qu’il en soit autrement.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes