Algérie : Belgacem Haba donne sa vision de la 4ᵉ révolution industrielle

Algérie – Parmi les sujets que l’inventeur algérien, Belgacem Haba, a traité lors de ses conférences dans les universités algériennes depuis son arrivée, on expose celle liée à la 4ᵉ révolution industrielle. Apprenez plus, ce 1er décembre 2021. 

Depuis sa venue en Algérie, Belgacem Haba a enchaîné trois conférences. C’était au sein de trois universités algériennes, à savoir Biskra, Ouargla et Touggourt. Ainsi, l’Algérien aux 1500 brevets résidant aux État-unis s’est penché sur la 4ᵉ révolution industrielle. 

En effet, la conférence à Ouargla du chercheur natif d’El Oued a été centré sur la quatrième révolution industrielle. Cette dernière s’est déroulée hier à l’université Kasdi Merbah. Dans ce sens, le chercheur Haba a évoqué les différentes caractéristiques économiques du monde dans les années à venir. 

Alors, d’après le Pr Haba, nous vivons une aire proche d’une quatrième révolution industrielle. Cela, en tenant compte des inventions qui excellent dans la rapidité et la performance. En ajoutant que le rôle des startups, c’est-à-dire les jeunes entreprises novatrices, est primordial au cours de cette révolution. C’est pourquoi il souligne leur importance au développement de l’économie.

Belgacem Haba incarne l’espoir des étudiants algériens

Depuis sa visite, l’un des plus grands inventeurs au monde retrace sa jeunesse en Algérie, son parcours scolaire et ses débuts en tant que scientifique. Alors, pour motiver les étudiants algériens tel qu’il l’était d’antan, Haba met en exergue le pouvoir de la confiance en soi. C’est d’ailleurs ce qui manque à notre jeunesse, déplore-t-il. 

Pour semer l’espoir, l’érudit a fait référence à son niveau moyen tout au long de ses études. De ce fait, au lieu de subir l’échec, Haba met l’accent sur l’importance de lutter pour atteindre ses objectifs. Par conséquent, pour l’expert en nanotechnologies, sans rigueur et persévérance, on ne peut réussir. Car, « il n’est pas question d’un pouvoir surnaturel attribué en exclusivité aux plus grands de ce monde», a-t-il met en évidence.

Par ailleurs, pour ceux qui pensent à la création d’un projet, l’inventeur insiste sur l’impérativité de protéger ses idées de tout éventuel vol. En la matérialisant ou en gardant le silence jusqu’à sa concrétisation. Quant à ceux qui ont peur de l’échec au démarrage, nul besoin de continuer, car cela n’est pas digne d’une porteur de projet, révèle-t-il.

Son histoire est l’exemple d’un homme qui a suivi sa passion. En veillant à arriver à ses fins. Finalement, Belgacem Haba précise qu’il faut créer un environnement de réussite. En abandonnant l’environnement qui favorise l’échec. « Si les portes se ferment devant vous, dirigez-vous vers celles qui sont ouvertes. Tant que vous êtes jeune, essayez, vous ne perdrez rien ». Retrouvez intégralité de la conférence dans la vidéo ci-dessous.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes