AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : une bande organisée d’importation de voitures illégale démantelée

Algérie : une bande organisée d’importation de voitures illégale démantelée

Algérie – Dans la banlieue de Maghnia, les enquêteurs ont réussi à arrêter une bande de trois individus accusés d’avoir commis plusieurs trafics liés à l’importation illicite de voitures.    

En effet, selon un communiqué de la cellule de communication de la sûreté de la wilaya de Tlemcen, les forces de la sécurité de la wilaya, par le biais de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI), ont réussi à arrêter des trafiquants. Il s’agit d’une bande spécialisée dans la contrefaçon et la contrebande de voitures don’t l’importation en Algérie se fait alors illégalement.

Les éléments de la police ont exploité des informations sur l’activité de ce réseau dans la ville de Maghnia et sa banlieue. La même source a déclaré l’interpellation a été faite grâce à une opération réussie. C’est une équipe de la Brigade de Recherche et d’Intervention qui l’a menée. Ainsi, on a procédé à l’attestation d’un trio de suspects. Les forces de l’ordre parlent de preuves évidentes. 

La même source a affirmé que cette opération a permis la saisie de trois voitures personnelles. Elles appartenaient à ces individus. On a aussi mis ‘à main un lourd équipement. Celui-ci est utilisé dans le processus de la contrefaçon.

Une bande très organisée et lourdement équipée ! 

C’est ce qu’a affirmé la direction de la sûreté nationale de la wilaya de Tlemcen. Après de longues investigations, cette dernière a réussi à démanteler la bande. De la sorte m, la police a récupéré tout le matériel employé. 

Elle a déclaré avoir récupéré, des certificats de ventes falsifiés. On évoque également des dossiers d’acceptation. 400 plaques d’immatriculation pour différents véhicules. Enfin, le document mentionne 290 unités de clous. Avec celles-ci, les suspects tamponnaient à froid les numéros de série des véhicules.

La direction de la sûreté a déposé un lourd dossier judiciaire auprès des services concernés. Accusée d’avoir falsifié des certificats délivrés par l’administration, la mise en circulation de véhicules avec une immatriculation non conforme, cette bande de malfaiteurs risque de payer cher.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes