25.9 C
Alger
25.9 C
Alger
mercredi, 17 juillet 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : la baisse des prix des voitures d’occasion se dirige vers...

Algérie : la baisse des prix des voitures d’occasion se dirige vers le point du non retour

Publié le

- Publicité -

Automobile – Suite à la relance du secteur automobile en Algérie, les prix des voitures d’occasion poursuivront leur dégringolade, a estimé un expert automobile. On vous en dit plus à cet égard dans la suite de ce passage.

En effet, depuis l’annonce de l’autorisation de l’importation des véhicules, les prix des voitures d’occasion en Algérie sont en déclin. Effectivement, la mesure adoptée par l’Exécutif, a marqué, en effet, un tournant dans la régulation du marché automobile Dz.

C’est d’ailleurs ce qu’a confirmé le PDG de la société « Alliance assurance ». Dans une déclaration faite au quotidien arabophone Echorouk, Hassan Khelifati a indiqué que la réduction des coûts des véhicules usagés se dirige vers le point du non retour. Excluant, ainsi, toute éventualité d’un rebondissement de la courbe tarifaire. Plus de détails sont exposés dans la seconde partie de ce numéro du mercredi 29 mars 2023.

- Publicité -

75.000 voitures d’occasion sur le marché automobile algérien

Dans son discours, le vice-président de l’UAR a indiqué qu’un grand nombre de voitures sillonneront bientôt les routes nationales. Il a indiqué que suite à l’autorisation de l’import des voitures neuves, de nombreuses entreprises publiques et privées procéderont au renouvellement de leur parc. De ce fait, pas moins de 75.000 véhicules seront injectés dans le marché national.

Obéissant à la loi de l’offre et de la demande, les prix des engins à quatre (4) roues connaîtront alors un recul. Et ce, à partir de cette année. C’est selon les prévisions du même locution, rapporté par le média généraliste susvisé. Un autre paramètre contribuera à la diminution des prix des voitures. 

On parle, en effet, de la reprise de l’importation de voitures neuves par les concessionnaires, a avancé le même orateur. Il est donc peu probable de voir les coûts des voitures atteindre les prix pratiqués en période de crise. C’est toujours selon la même source médiatique. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -