AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : baisse des prix des voitures après l’ouverture des marchés automobiles...

Algérie : baisse des prix des voitures après l’ouverture des marchés automobiles ? 

Automobile – Suite à l’annonce de la réouverture des marchés automobiles en Algérie, les citoyens algériens restent pessimistes quant à une éventuelle baisse des prix des voitures de seconde main. On vous en dit plus, ce jeudi 16 septembre 2021.

En effet, le premier ministre, Aymane Benabderrahmane a fait état de nouvelles mesures d’allègement des restrictions. Dont la réouverture du marché des voitures d’occasion. Et ce, après une suspension d’activité qui a duré deux mois, en raison du récent rebond économique. Cette instruction de rouvrir les marchés automobiles donnera certainement vie au secteur en Algérie, mais contribuera-t-elle à une baisse des prix de voitures ?

Effectivement, des internautes algériens ne sont pas totalement rassurés quant à l’ouverture des carrefours des véhicules usagés. D’après le quotidien arabophone Echorouk, cette décision a suscité des commentaires ironiques ou hostiles des Algériens, autant qu’elle a enchanté d’autres. C’est ce que mentionne le média précité, dans son édition de ce mercredi.

Ainsi le public algérien avance que cela ne va pas marquer une baisse des prix de ces voitures d’occasion. Notamment que ces derniers se vendent à des prix exorbitants sur les sites spécialisés. En outre, l’annonce de l’ouverture du marché des voitures d’occasion a conduit plusieurs personnes actives sur les réseaux sociaux à se révolter. Ils ont quand même pris le sujet sous un temps de moquerie.

La réouverture du marché automobile : ce que disent les observateurs algériens

A ce titre, un citoyen algérien a commenté en disant que « des voitures ordinaires, sont les prix ne dépassent pas les 100 millions dans leur pays de fabrication. Mais en Algérie, elles dépassent le seuil des 220 millions de centimes ». « C’est un vrai mystère » a-t-il ajouté. De ce fait, les observateurs estiment que cette décision ne changera rien à la situation. Ils écartent toute éventualité de baisse des prix. C’est toujours selon le même média.

Cet état des lieux invite, plus que jamais, à la reprise de l’importation de véhicules. Cela aidera, dit-on, à apporter une certaine stabilité au secteur en ébullition des prix. Notamment qu’il est aujourd’hui impossible pour le citoyen algérien de s’offrir une voiture, même d’occasion, de ses propres moyens.

Pour mémoire, la mesure de la réouverture des carrefours des voitures d’occasion  en Algérie, concerne trente (30) wilayas pour les quinze (15) jours à venir. Toutefois, les walis peuvent adopter d’autres mesures, après la consultation des autorités compétentes. Et ce, en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique dans les wilayas concernées.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes