Algérie : baisse de la facture d’importation du carburant de 1,5 milliard de dollars

Algérie – Le vice-président responsable de la stratégie, de la planification et économie à Sonatrach, Zerdani Rachid, a révélé aujourd’hui que la facture de l’importation de carburant a été réduite de 1,5 milliard de dollars au cours de l’année 2021. Pour tout savoir, retrouvez la suite juste en bas, ce 09 janvier 2022.

S’exprimant lors du rendez-vous d’information phare de la matinale de la Radio Chaîne III, l’invité de la Rédaction d’aujourd’hui, Zerdani Rachid a fait état d’une baisse d’un facteur dans notre pays. Effectivement, le responsable au niveau de Sonatrach a mis en exergue la diminution du montant de l’importation du carburant en Algérie.

Dans ce sens, le vice-président au sein de l’entreprise algérienne d’hydrocarbures a expliqué que notre pays n’a pas importé ni d’essence ou de diesel depuis août 2020. Donc, au cours de cette période, seulement 300 millions de dollars d’une substance nécessaire à la production d’essence ont été importés. Ainsi les importations de carburant ont chuté de 1,5 milliard de dollars en 2021.

De plus, le même intervenant a souligné la somme des exportations d’énergie de Sonatrach. Celle-ci a atteint 34,5 milliards de dollars en 2021. Contre 20 milliards de dollars en 2020. De ce fait, l’augmentation de la valeur des exportations de l’entreprise est due à la hausse des prix du pétrole. Ces derniers ont atteint en moyenne 60 dollars le baril pour l’année 2021.

Sonatrach : des résultats positifs pour l’année 2021

Pour avoir pu présenter des résultats positifs en fin d’année 2021, l’entreprise pétrolière et gazière nationale, Sonatrach a profité de cette situation favorable pour poursuivre ses efforts. Cela, en mobilisant de nouvelles réserves. Tout en réussissant à élever son niveau de production dans le respect de ses obligations envers ses partenaires, selon Zerdani.

Par ailleurs, le responsable a expliqué que ce résultat est le fruit de la reprise de l’activité économique mondiale en 2021. C’est-à-dire avec la croissance de la demande de pétrole. Celle-ci s’élève à plus de 5 millions de barils par jour. Cela, relativement à l’année 2020.

 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes