Algérie : Automobile, square, retraite, salaire.. Les dossiers des nouveaux députés

Algérie – Les spécialistes dénombrent un premier quota de dossiers prioritaires, principalement au sujet de l’automobile, le square ou encore la retraite qui seront mis sur la table des nouveaux députés.

En effet, à la suite de l’annonce des résultats des élections législatives en Algérie, les nouveaux députés ont pris leurs fonctions au sein du parlement. Il serait maintenant temps pour eux d’entamer l’étude des dossiers les plus importants, comme l’automobile, le square, la retraite et les salaires. C’est ce qu’a rapporté Echorouk, hier.

Dans le détails, les experts en économie s’attendent à voir de lourds dossiers sur la table des nouveaux députés. Cela, dans le but de tester les performances des représentants élus par le peuple algérien. Ils auront probablement à traiter le dossier de la loi sur les investissements. Ce dernier qui serait en suspens depuis presque deux (02) ans.

En sus, le projet de Loi de Finances pour l’année 2022. Mais aussi, l’organisation de l’Office National de l’immobilier industriel. Ainsi que d’autres dossiers qui contribuaient énormément à la relance économique du pays. Comme, les types de subvention, la réinjection de l’argent du marché parallèle dans le circuit bancaire. Ainsi que le système de retraite.

En plus de la crise observée dans le secteur de l’automobile. Car il serait judicieux de préciser qu’avec tous les débats et les démarches qui ont été entreprises depuis juillet dernier; aucune voiture n’a encore été importée. Sans parler du fait qu’aucune information officielle à ce sujet n’a été apportée au citoyen algérien, comme le soulignent les experts.

Nouveau parlement en Algérie : les attentes des analystes économiques

En outre, le spécialiste économique, Mahfoud Kaoubi, a révélé que le premier dossier qui va être traité par les nouveaux membres parlementaires sera celui relatif à la Loi de Finances 2022. Un projet durant lequel seront discutées les différentes actions et décisions financières pour l’année à venir. Mais aussi, les nouvelles taxes qui seront imposées pour les citoyens algériens.

D’autant plus que le même locuteur a indiqué que le dossier d’investissement. Celui qui est dans les tiroirs depuis le temps de l’ancien ministre de l’Industrie. À savoir, Ferhat Ait Ali, il sera notamment traité en priorité. Et ce, en vue de son importance. Sachant que le secteur des investissements serait à l’arrêt depuis plus de 26 mois.

Par ailleurs, au-delà du système fiscal et du dossier d’importation des voitures évoqués par l’analyste, le Pr Abderrahmane Mebtoul, qui est expert en économie, s’est notamment exprimé à ce sujet. Il a affirmé qu’une grande attention sera accordée au dossier de l’Office National de l’Immobilier. En particulier, la façon dont sera distribué l’immobilier industriel à l’avenir.

Toutefois, il a aussi abordé le sujet du marché parallèle. Ainsi que celui de l’obligation d’injecter les revenus générés par ce secteur dans le secteur bancaire légal. Avec en plus, le dossier de sélectivité des subventions. Cela, en numérisant les différents départements financiers en Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes