AccueilÉconomieL’Algérie aurait 20% des terres rares de la planète

L’Algérie aurait 20% des terres rares de la planète

Algérie – Le sol algérien abriterait 20% des terres rares de la planète, c’est en tout cas ce que rapporte un journal français. Dzair Daily vous en dit plus à ce sujet dans la suite de cet article du 2 septembre 2022.

En effet, l’Algérie aurait en ses entrailles 20% des terres rares de la planète. Ces terres sont convoitées de toutes parts car elles sont nécessaires dans les processus de production de plusieurs produits de pointe. C’est le journal français, l’Opinion, qui a mis en évidence ce fait. Et a souligné l’intérêt de la France pour les métaux rares de l’Algérie.

Et pour cause, durant la visite du président français en Algérie, il y a une semaine. Les deux chefs d’État, algérien et français ont signé la Déclaration d’Alger pour un partenariat renouvelé entre l’Algérie et la France. Les deux pays comptent en effet relancer leurs échanges économiques. Et développer leurs partenariats dans plusieurs secteurs, notamment celui des métaux rares.

Selon le même journal, le sujet des terres rares a été l’objet des échanges entre le ministre algérien de l’Energie et des mines Mohamed Arkab, et le ministre français de l’Economie Bruno Lemaire. Mais aussi avec l’ancien ministre de l’Economie Arnaud Montbourg. L’intérêt des groupes français pour les métaux rares est donc certain. Et le président Tebboune a demandé l’établissement d’une cartographie des gisements en vue de leur exploitation.

Algérie : partenariats avec la France pour l’exploitation des terres rares

Par ailleurs, le président Tebboune avait ordonné au ministère de l’Industrie de préparer des cahiers des charges pour l’exploitation des terres rares du pays. Le président avait alors souligné que l’Algérie est classée sur le podium des réserves mondiales. Et en juillet dernier, les travaux d’exploitation du gisement de fer de Gara Djebilet ont été lancés. Dans la wilaya de Tindouf.

Il faut savoir qu’actuellement, l’industrie des terres rares est dominée par la Chine. Qui contrôle 40% des chaînes de valeur pour la fabrication des métaux utilisés dans la fabrication de batteries. En Afrique et ailleurs dans le monde. Il s’agit de ce que rapporte le site Algérie Eco.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes