Devise Algérie

Algérie : En attente d’ouverture des frontières, l’Euro flambe face au Dinar

0
Algérie frontières euro
S'abonner :

Algérie – Dès la propagation des spéculations autour de l’ouverture des frontières et la reprise du trafic aérien, l’Euro a enregistré un nouveau rebond face au Dinar Algérien, au niveau du marché noir des devises.

Cette nouvelle flambée de l’Euro face à la monnaie nationale, est conjoncturelle et plutôt prévisible, car d’un côté les cambistes préparent leurs terrains et tentent de récupérer leurs pertes engendrées depuis la fermeture des frontières de l’Algérie; estimant que ces dernières ne vont pas tarder à rouvrir.

De l’autre côté, il y a les citoyens qui attendent impatiemment la levée de la suspension de la circulation; de et vers l’Algérie afin de pouvoir voyager. Ces derniers se préparent eux aussi à l’après ouverture des frontières en thésaurisant des devises. Il est utile de préciser que la sphère informelle de change des devises a connu beaucoup de mouvements ces derniers jours.

Le Dinar Algérien a enregistré une nouvelle baisse face à plusieurs devises en plus de la monnaie européenne unique (EUR). Cependant, en ce 03 septembre un euro s’échange, au niveau de la principale plaque tournante du change des devises; de la capitale – Alger, notamment le « Square Port Saïd »; contre la somme de 196 DA à l’achat et 198 DA à la vente.

Quant à la valeur d’un Dollar Étasunien, celle-ci est aujourd’hui estimée à 166 DA à l’achat; tandis que la vente du billet américain s’élève à 170 DA. Pour le prix de la Livre Sterling, le Square enregistre ce jeudi, une valeur de 216 DA pour l’achat d’un pound, contre 220 DA à la vente. Ainsi, depuis le déclenchement de la troisième (03e) phase de déconfinement sanitaire, intervenue le 15 août dernier; la population algérienne tente progressivement de reprendre son cours de vie normale. 

Ouverture des frontières en Algérie : Voici le point sur la situation

En effet, ce retour graduel à l’avant Covid-19 donne espoir, et porte à croire que l’ouverture des frontières et la reprise du trafic aérien et maritime, notamment les services d’Air Algérie et de la compagnie nationale de navigation navale (civile), Algérie Ferries seraient les derniers anneaux de la chaîne, dont le retour de l’activité est inlassablement attendu par les Algériens.  

Pour sa part, le PDG d’Air Algérie, Bakhouche Alleche a démenti les spéculations divulguées sur les réseaux sociaux; concernant une éventuelle reprise de l’activité de la compagnie le 12 septembre prochaine; selon ce qu’a rapporté le média électronique Algérie 1 à la fin du mois dernier. De son côté, Amine Andaloussi, porte-parole de l’entreprise a affirmé qu’Air Algérie n’a aucune information à ce propos. « La décision revient aux pouvoirs publics »; a-t-il précisé; d’après ce qu’a indiqué le site L’Info dans son édition du 27 août 2020.

D’autre part, le docteur Mohamed Bekkat Berkani, membre de la Commission Scientifique, chargée du suivi de l’évolution de la contagion du Coronavirus en Algérie, se dit méfiant quant à l’ouverture des frontières et appelle à la temporisation. Il a signalé en outre que les voyageurs représentent un risque de dissémination du virus.

Dans le même contexte,  Berkani n’a pas manqué de rappeler, lors d’un entretien accordé à TSA, que les premiers sujets infectés en Algérie étaient des cas importés depuis l’étranger. C’est pourquoi il faut temporiser et apprendre d’abord à vivre avec le fameux SARS-CoV-2; a-t-il recommandé.

Article recommandé :  La fermeture des frontières en Algérie a-t-elle protégé le pays de la crise ?

Algérie – France : Les vols spéciaux à ne pas manquer en septembre

Article précédent

Algérie : Le Comité propose la reprise des vols avec un protocole sanitaire

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.