Algérie : « L’arrestation d’un coq » par la police suscite la polémique

Algérie – La police a procédé à la saisie d’un coq dans le domicile d’un citoyen, qui affirme n’avoir aucune nouvelle de son animal et réclame sa libération.

C’est un fait divers pour le moins insolite. Dans une vidéo relayée et commentée massivement sur les réseaux sociaux, un citoyen algérien a lancé un appel aux autorités pour connaître le sort réservé à son coq, saisi par la police pour tapage nocturne.

En effet, le coq en question aurait été « arrêté par 5 policiers » suite à une plainte déposée par une diplomate italienne en raison du pic sonore qu’il produisait quotidiennement à l’aube, dérangeant ainsi le voisinage.

« J’ai fait l’objet d’un dépôt de plainte [par une diplomate italienne] à cause d’un coq que j’élève chez moi, car il la dérangeait », a déclaré le citoyen résidant à El Biar (Alger). « 5 policiers se sont présentés à mon domicile et m’ont fait savoir qu’ils avaient reçu l’ordre de saisir mon coq et l’emmener au commissariat. », ajoute le propriétaire du galliforme.

« À l’heure actuelle, j’ignore où se trouve mon coq. Je me suis déplacé au commissariat le lendemain pour avoir des nouvelles de lui mais les policiers m’ont assuré n’avoir reçu aucun coq », a-t-il affirmé.

La vidéo, devenue rapidement virale sur les réseaux sociaux a suscité de vives réactions de la part des internautes algériens qui n’ont pas tardé à tourner en dérision le fait divers, en appelant massivement à rendre sa liberté à l’animal « interpellé arbitrairement » à travers le hashtag #libérez_le_coq .

https://www.facebook.com/media.service.press/videos/924606974608539/?v=924606974608539

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes