Argent et immobiliers saisis, comptes gelés, mandats d’arrêt.. les chiffres révélés

Algérie – La justice algérienne a levé le voile sur le bilan de l’opération de récupération de l’argent détourné et cite le nombre des immobiliers saisis, des comptes bancaires gelés ainsi que celui des mandats d’arrêt internationaux lancés. Retrouvez les détails ci-dessous. 

La récupération de fonds détournés, fruits de la corruption qui a eu lieu pendant de longues années, figurait parmi les engagements de la campagne d’Abdelmadjid Tebboune. Après le scrutin, plusieurs procès se sont tenus et de nombreux « corrompus » sont tombés. La justice d’Algérie a tenu à mettre le point sur la situation en dévoilant quelques chiffres concernant l’argent récupéré, les immobiliers saisis, les mandats d’arrêt et autres. 

En effet, le procureur de la République auprès du tribunal de Sidi M’hamed à Alger, Chaker Kara, a dressé le rapport, hier, des biens restitués et que nous reprenons pour vous en ce jeudi 10 juin 2021. On y apprend que « 750 biens immobiliers » ont fait l’objet d’une décision de confiscation. C’est ce qui représente « 23,79 % du nombre total ». 

« 1780 biens mobiliers, ce qui équivaut à 43,99 % du nombre total, ont été mis à la disposition de la justice », ajoute le locuteur. « Pour l’heure, 1011 comptes bancaires ont été gelés », indique-t-il un peu plus loin. Ce nombre correspond à « 32,6 % des comptes devront être saisis ». Il s’agit également de cinq (05) indices bancaires, soit 0,16 %. 

Justice en Algérie : des mandats d’arrêts pour retrouver les « fugitifs »

Par la même occasion, Chaker Kara a tenu à préciser que les chiffres susmentionnés ne concernent que les fonds récupérés pendant neuf (09) mois. Il s’agit donc, indique-t-il, de ceux restitués « après la création du pôle économique et financier ».

Pour l’instant, plusieurs accusés sont à l’étranger, indique le tribunal. Pour les localiser, la justice algérienne a lancé 21 mandats d’arrêt internationaux. Des messages d’alerte ont été délivrés à l’Interpol, précise-t-il. Rappelons par ailleurs que le président de la République avait ordonné aux autorités compétentes de créer un fonds spécial. En effet, celui-ci devrait servir à la récupération de l’argent détourné. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

error: Contenu protégé