AccueilSociété et CultureCultureAlgérie : l'architecture kabyle sérieusement menacée, alertent des experts

Algérie : l’architecture kabyle sérieusement menacée, alertent des experts

Culture – Connue pour son architecture à part qui la différencie des autres régions de l’Algérie, les experts tirent la sonnette d’alarme contre les risques de voir le charme kabyle se volatiliser. Apprenez davantage à ce sujet à travers cet article du 19 octobre 2022.

La diversité et la vastitude sont deux concepts inséparables de la description de chaque endroit sur le territoire national. Ce qui est le plus attractif en Algérie, c’est que chaque zone se distingue par des particularités qui en font son charme. Tel est le cas de la région kabyle en Algérie qui se trouve actuellement confrontée au risque de perdre l’authenticité de son architecture.

L’air de la modernisation prend en effet le dessus du volet architectural dans les villages de Kabylie de nos jours. Chose qui conduit, indirectement, à faire disparaître les détails qui constituaient autrefois la beauté de la région. Cette zone DZ se trouve ainsi exposée à deux grandes pertes.

D’une part, la Kabylie risque de changer radicalement d’apparition. Tandis que la deuxième menace concerne le concours Rabah-Aissat des meilleurs villages propres qui risque de partir en fumée. Soit un événement qui est en relation étroite avec la culture architecturale de la région.

Comme chaque année, depuis 2013, les villages de Kabylie se voient en concurrence pour décrocher le titre du village le plus propre. Cette année encore, cette compétition a eu lieu dans le cadre de sa 9e édition. Le premier prix a été de la part de l’endroit dénommé Ighil Takdhibine. Un village situé dans la commune de Maâtkas, au sud de Tizi-Ouzou.

Voici comment remédier à la menace autour de l’architecture kabyle

Cette initiative est en effet tant répandue sur une large échelle, et reçoit même les éloges de tous les habitants de la wilaya de Tizi Ouzou. Toutefois, ce fameux concours court de sérieux risques de perdre sa raison d’être. D’autant plus qu’il repose principalement sur l’originalité de l’architecture qui démarque chaque village.

La beauté réside dans les détails. Et la région de Kabylie se rapproche de plus en plus à perdre son avantage sur ce plan. Cela, en raison des plans de construction étrangers à la culture locale qui prennent un peu plus de place chaque jour davantage. En compromettant l’image de la région.

C’est d’ailleurs dans cette optique que plusieurs architectes, paysagistes et même de simples citoyens ont lancé un appel aux autorités concernées. Cela, dans le but de solliciter leur intervention afin de conserver l’authenticité du territoire géographique kabyle. À ce propos, des universitaires ont proposé une meilleure solution.

Leur suggestion consiste à incorporer un nouveau volet relatif à cet aspect dans le barème de notation du concours. D’après L’Expression, ces jeunes proposent de tenir compte de l’authenticité de l’architecture de la maison kabyle. Cela serait, selon eux, le moyen adéquat de préserver le patrimoine kabyle tel quel. Et qui permettrait, en outre, de maintenir l’organisation dudit concours dans les années à venir.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes