AccueilPolitiqueGéopolitiqueAlgérie : l'APS répond à Bourita, le ministre marocain des Affaires étrangères

Algérie : l’APS répond à Bourita, le ministre marocain des Affaires étrangères

Politique – L’Agence Presse Service (APS) répond au  ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, et son discours autour du Sommet arabe, organisé en Algérie, qu’elle décrit comme « mensonger ». Dzair Daily vous en dit davantage sur ce sujet dans la suite de son édition du 5 novembre 2022. 

En effet, hier soir, l’Agence Presse Service (APS) a publié un télégramme, dans lequel elle a répondu aux déclarations polémiques du ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, concernant sa participation au Sommet arabe, tenu la semaine dernière en Algérie. Nous vous en disons plus dans les lignes qui suivent. 

Dans le détail, Bourita a fait part, face à la presse arabe, d’une invitation officielle envoyée par le Maroc au Président de la République Abdelmadjid Tebboune. Les propos du haut fonctionnaire marocain ont fait l’objet de controverses du côté algérien. « Il faut savoir que ce sujet est trop sérieux pour le fausser ». C’est ainsi qu’a riposté l’APS. 

Effectivement, l’agence de presse nationale algérienne a réfuté les allégations de Nasser Bourita. Celles concernant la visite d’Abdelmadjid Tebboune au Maroc. Elle les a ainsi qualifiées de « manœuvre grossière et peu élégante de la dérobade de dernière minute du Roi Mohamed VI ». Il s’agit là de ce que rapporte le quotidien généraliste arabophone El Khabar.

« Bourita, ou l’insoutenable légèreté du faussaire patenté », l’intitulé de l’article de l’APS

« Le ministre marocain des Affaires étrangères, toujours en quête d’idées stupides, n’a rien trouvé de mieux que d’inventer une prétendue invitation au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à effectuer une visite au Maroc ». C’est ce qu’a en outre déclaré l’agence APS.

Elle a souligné, dans le même volet, que les retranchements de Bourita sont inadmissibles. Selon elle, cette démarche n’est qu’une « justification maladroite ». Cela, s’indigne-t-elle, pour échapper à l’absence du roi Mohammed VI à la dernière minute. 

D’autres part l’APS a indiqué que la participation du monarque marocain au Sommet arabe en Algérie avait été confirmée. Elle a déclaré que le ministère algérien des Affaires étrangères avait été informé par une note. Soit notamment via la chaîne de la Ligue arabe.  

À cet effet, dix (10) avions avaient été préparés pour transporter le roi, le prince héritier. En plus du reste de la délégation royale. Le télégramme conclut en notant que l’absence de la délégation marocaine à la 31e session du Sommet de la Ligue arabe ne s’agit que d’un simple « scénario préparé ».  

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes