AccueilActualitéFranceAlgérie : l’APS répond à ARTE après la polémique sur la série...

Algérie : l’APS répond à ARTE après la polémique sur la série « Alger confidentiel »

Algérie – Alors que les médias français tentent à nouveau de remuer le couteau dans la plaie avec cette série « Alger confidentiel » diffusée sur ARTE, voilà qu’Algérie Presse Service (APS) se manifeste à ce sujet après cette polémique.

En effet, une vraie polémique a été provoquée avec cette série diffusée sur la chaîne franco-allemande. Il faut savoir que les faits de ce programme « Alger confidentiel » tournent principalement autour du sujet de la décennie noire, ce qui a révolté les Algériens et a surtout poussé l’agence Algérie Presse Service (APS) à se manifester et répondre à ARTE par le biais de cet article publié hier.

Au fait, l’APS accuse les médias du service public français de ne pas vouloir voir le dossier de ce chapitre douloureux clos. En sus, l’agence estime que la télévision veut à nouveau remettre les faits à jour pour tenter de résoudre certaines énigmes. Cela sans se soucier du fait que ça pourrait mener à nouveau à un vrai chaos en Algérie.

En outre, il faut savoir que par ce travail de fiction, la chaîne de service public tente à nouveau de répondre à cette question de « Qui tue qui ». C’est du moins ce qu’en témoigne la source précitée. Celle-ci en déduit même que le sujet de certaines thèses battent toujours leur plein auprès de ces mêmes médias.

Algérie : ARTE crée une vraie polémique avec la série « Alger confidentiel »

Cela dit, l’APS ne s’est pas arrêtée là. L’agence de presse accuse ouvertement l’audiovisuel du service public français de soutenir une organisation terroriste en Algérie. D’autant plus qu’elle précise qu’il y a une certaine ambiguïté à ce sujet. Sachant que la France se bat contre le terrorisme islamiste dans le Sahel.

Cela dit, le porte-drapeau de l’Algérie sur la scène médiatique mondiale accuse également ARTE de cette volonté de vouloir toucher à la stabilité du pays par la diffusion de « Alger confidentiel ». De plus, elle estime que par cette production, on essaie de créer des conditions de confusion générale. Sauf que les Algériens ne veulent pas du tout revivre cette période ni de s’y plonger de nouveau.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes