22.9 C
Alger
22.9 C
Alger
mardi, 18 juin 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérie : l’APOCE met en garde contre ce type de viandes

Algérie : l’APOCE met en garde contre ce type de viandes

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’Association de Protection et d’Orientation du consommateur et son environnement (APOCE) a mis en garde contre la commercialisation d’un type de viandes. Dzair Daily vous en dit plus à ce sujet dans la suite de ce numéro du 7 avril 2023. 

Le mois de Ramadan est synonyme de consommation effrénée de tous types de viandes. Ils font, en effet, partie des caractéristiques liées à ce mois sacré et aux habitudes culinaires algériens. Toutefois, elles ne sont pas toujours en conformité avec les règles sanitaires. À ce propos, l’APOCE a averti les boucheries en Algérie contre la mise en vente d’un type de viandes. 

Effectivement, l’association s’est manifestée dans un communiqué publié sur la page Facebook de son président, Mustapha Zebdi en l’occurrence. Dans le détail, ce dernier a rappelé sur l’interdiction de la commercialisation de viande. Il s’agit de viandes non estampillées par les services vétérinaires.

- Publicité -

Le patron de l’APOCE a expliqué dans sa publication que la commercialisation de viandes rouges sans l’estampille des services vétérinaires est interdite. Il a souligné que la couleur de l’estampille change en fonction de la race de l’animal.

Dans ce cadre, la couleur verte est réservée aux veaux et aux agneaux. La couleur violette est réservée aux bovins et aux ovins. Enfin, la couleur rouge est utilisée pour distinguer les viandes extraites de chevaux, de chameaux et de chèvres.

Estampillage des viandes par les services vétérinaires : voici tout ce qu’il faut savoir 

Par ailleurs, Zebdi a ajouté que la violation de cette régulation entraîne la saisie des viandes et la rédaction d’un procès-verbal officiel à soumettre aux autorités judiciaires. Car elle constitue un abattage illégal sans contrôle vétérinaire.

- Publicité -

En ce qui concerne les caractéristiques des estampilles sur les viandes de boucherie et leur qualité, elles sont définies par la loi n° 08/88 du 26 janvier 1988. Celle-ci est relative aux activités de médecine vétérinaire et de protection de la santé animale. 

Le processus d’estampillage se fait donc à l’aide d’un rouleau circulaire d’un diamètre de 80 mm et d’une largeur de 45 mm. L’encre utilisée doit être alimentaire, conforme et fabriquée à partir de colorants autorisés par la régulation en vigueur. L’estampille doit être apposée avant la découpe. Et les lettres doivent être claires et suivies du numéro d’agrément.

Il convient de noter que l’estampillage est un signe indiquant que l’animal a été abattu dans des conditions sanitaires conformes. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -