AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : l'APC de M'Chedallah s’exprime suite à la polémique du gala...

Algérie : l’APC de M’Chedallah s’exprime suite à la polémique du gala en face d’une mosquée

Algérie – Suite à la polémique provoquée par le gala en face d’une mosquée à M’Chedallah, dans la wilaya de Bouira, l’adjoint du maire de la commune s’exprime sur le sujet. Découvrez les propos du responsable dans la suite de cet article du 17 avril 2022.

En effet, le gala tenu dans la soirée d’hier, samedi 16 avril, près d’une mosquée dans la commune de M’Chedallah a fait vibrer les réseaux sociaux en Algérie. En réponse à la large polémique provoquée, l’adjoint du maire a décidé d’apporter des précisions.

Ainsi, le vice-président de l’APC en question a avant tout souligné que ledit gala a été autorisé par les autorités compétentes. Dans le détail, le responsable a fait savoir que cet événement culturel a eu lieu dans la place publique de la ville.

Cet endroit dénommé Place des martyrs abrite diverses célébrations depuis bien longtemps, précise le responsable. À ce propos, le responsable a révélé avoir assisté à de tels événements culturels dans ce même endroit, et ce, depuis son enfance. Autrement dit, cette place anime les célébrations depuis près de quarante ans.

Par ailleurs, l’adjoint du maire a révélé que le gala a été autorisé et organisé sous la supervision de la Direction de la jeunesse et des sports (DJS) de la wilaya de Bouira. Mais aussi en coordination avec le directeur de la Culture de la wilaya et l’Association culturelle de la jeunesse de M’Chedallah.

Gala à M’Chedallah : l’imam maudit la foule 

Dans ce sillage, l’adjoint du maire de la commune concerné a tenu à rappeler que les organisateurs du gala ont respecté la prière de Tarawih. D’ailleurs, celle-ci a pris fin vers 21 h 45 tandis que le gala n’a débuté qu’à 22 h 30. Selon le locuteur, tout se passait bien jusqu’à minuit.

Ainsi, aux alentours de cette heure, la foule présente a commencé à entendre des sons émanant de la mosquée. En raison de l’intensification des voix, certaines personnes se sont dirigées vers la mosquée par crainte que l’Imam ait oublié le haut-parleur en marche.

Toutefois, personne n’a pu y accéder à cause des portes fermées. À ce moment-là, les organisateurs ont donc pris l’initiative de contacter le comité des affaires religieuses de M’Chedallah. Selon le locuteur, le comité a assuré que cela sortait de leur champ de compétence. L’imam a émis des formules de malédiction à l’endroit de la foule, comme c’est parfaitement audible sur les vidéos qui circulent sur la Toile. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes