L'Étudiant

Année universitaire 2020 en Algérie : « Pas d’année blanche », selon le CNES

0
année blanche université algérie
S'abonner :

Algérie – Le CNES a exclu l’éventualité d’une année blanche pour l’université algérienne, suggérant le 15 mai comme date de reprise des cours dans les amphithéâtres, à condition que l’évolution épidémiologique du Coronavirus s’atténue d’ici là.

C’est en effet ce qu’a indiqué le coordinateur du Conseil National des Enseignants du Supérieur (CNES), Abdelhafid Milat; ce 05 mai dans une déclaration faite lors de son passage à la Radio Chaîne 1. Ainsi, il a révélé son syndicat écarte formellement la possibilité d’une année blanche pour l’année universitaire 2020.

Concernant la date de retour des étudiants à l’université, Milat a affirmé que la reprise des cours dans les universités dépendra essentiellement de l’évolution de la situation sanitaire et épidémiologique dans le pays. Cependant, il a proposé la date du 15 mai; comme une éventuelle date de reprise des cours dans les universités. 

Il a poursuit en soulignant qu’en cas de persistance de la dissémination du Coronavirus; le CNES estime qu’il serait plus rationnel de reporter la reprise des cours au mois de septembre 2020. Selon le coordinateur, le taux d’avancement des cours est très satisfaisant. 

À cet égard, une période de deux à trois semaines serait largement suffisante pour que les étudiants puissent se présenter aux examens; a-t-il affirmé expliquant que l’année universitaire 2019/2020 a été calme et paisible; très loin du climat des grèves. Quant à la plateforme numérique permettant de diffuser les cours, Milat a regretté le manque d’expérience pour tirer profit de cette technologie.

Le ministère invite à réfléchir à la reprise

En effet, le ministère de l’Enseignement supérieur avait adressé au cours de la dernière semaine du mois d’avril une correspondance aux recteurs et aux enseignants; ainsi qu’à tous les responsables et représentants des universités au niveau national; et ce afin de mettre en place une stratégie concernant la reprise des cours durant la période post-épidémique.

Cet appel général de l’entité ministérielle concernée a insisté sur la nécessité de proposer des solutions pour faire face à l’après-crise sanitaire, demandant également à recevoir les premiers rapports des propositions dans un délai de 15 jours; ajoutant que les rapports finaux devraient, quant à eux, être envoyés avant la fin mai.

Dans le même contexte, le CNES, pour revenir à lui; a appelé l’université algérienne à préparer l’accueil d’environ un million sept cent mille (1.700.000) étudiants. Un retour qui se fera graduellement en trois étapes pour éviter les rassemblements de masse et ainsi diminuer les risques de contaminations; dans le cas où le virus circulerait au sein de la communauté universitaire.

Article recommandé :  Visa Ukraine pour les étudiants Algériens : Ce qu’il faut savoir en 2020

Algérie : La finance islamique pour éviter la planche à billets ?

Article précédent

Loterie DV 2021 : L’Ambassade Américaine fixe la date du résultat

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires