Algérie : Andy Delort parle des supporters des Verts (vidéo)

- Advertisement -

Algérie – Avec beaucoup d’affection, l’international Andy Delort parle des supporters de l’équipe nationale de football.

- Advertisement -

Le joueur a été appelé à la dernière minute et à la surprise générale par le sélectionneur des Verts, Djamel Belmadi, juste avant le début de la CAN 2019. Andy Delort est sacré champion d’Afrique avec l’Algérie en juillet 2019 au Caire, et depuis il ne cesse de s’attirer la sympathie des supporters. Le dimanche 10 janvier, le footballeur de 29 ans était invité un plateau de télévision.

Il s’est en effet exprimé sur la chaîne sportive française Téléfoot. L’attaquant de Montpellier est notamment revenu sur sa relation avec les supporters algériens. Invité donc par le journaliste d’origine algérienne, Smaïl Bouabdellah, sur le plateau de la chaîne Téléfoot, Andy Delort a confié avoir immédiatement tissé des liens forts avec les supporters des Verts.

L’ancien avant-centre des Tigres au Mexique a donc pu découvrir la ferveur et la fierté du peuple algérien qui a soutenu son équipe jusqu’aux dernières secondes de cette CAN 2019, que les combattants du désert ont remporté haut la main. « Dès que j’ai rejoint la sélection ils m’ont tout de suite soutenus », se remémore-t-il.

Le joueur est reconnaissant envers les supporters de l’EN 

« Aujourd’hui que ce soit dans la rue ou sur les réseaux sociaux, ils sont toujours derrière moi et ça me touche énormément. C’est quelque chose d’extraordinaire pour moi. Ça a vraiment changé ma vie et j’espère pouvoir faire un maximum de choses pour mon pays ».

C’est là encore ce qu’a déclaré l’attaquant algérien au sujet des supporters des Verts. Par la suite, il ajoute que la sélection nationale d’Algérie avait littéralement changé sa vie. « Ma sélection avec l’Algérie a changé beaucoup de choses. Aujourd’hui, je fais partie de l’équipe et j’en suis fière », se réjouit-il.

Andy Delort revient sur le sacre des Verts en Égypte

« J’espère jouer le plus longtemps avec la sélection », a confié le footballeur de 29 ans au journaliste de la chaîne française Téléfoot. Invité par le journaliste Smaïl Bouabdellah à s’exprimer sur le sacre des Verts en Égypte, l’attaquant algérien de 29 ans a verbalisé son ressenti.

Il a donc raconté avoir été surpris par les supporters algériens lors du retour de l’Équipe nationale à Alger avec la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). « Quand on est revenus, pendant tout le trajet, on nous répétait « vous n’être pas prêts », donc on essayait d’imaginer ce qui allait se passer. Mais là-bas, j’ai vu des trucs que j’aurais jamais imaginé de ma vie.

On voyait des choses. C’était extraordinaire. Je ne peux même pas l’expliquer en plus. Même avec les joueurs, on se regardait. On voyait des gens sur les toits. Des scènes extraordinaires. Ça sentait le bonheur en fait. Et ça nous a énormément fait plaisir ». C’est donc ce qu’a lancé le footballeur sur le plateau de Téléfoot

Les Fennecs veulent aller beaucoup plus loin, selon l’attaquant algérien

Le joueur se rappelle donc du bonheur que c’était de voir un peuple uni. Cela pour acclamer leur équipe nationale dans la joie et la bonne humeur. Le joueur a ensuite été questionné sur la forme actuelle de la sélection algérienne de football. Celle-ci campe, faut-il le rappeler, sur une série de 22 matchs sans défaite.

Bien mieux encore, les Verts ont pour ambition de décrocher le record continental de 24 matchs consécutifs sans défaite. Pour l’heure, c’est l’Égypte qui le détient. L’attaquant du MHSC a affirmé que le sélectionneur, Djamel Belmadi, y était pour beaucoup dans la réussite de l’EN. 

Le mérite « revient à Djamel Belmadi. C’est lui qui a mis tout ça en place. Il a instauré quelque chose dans l’équipe et aujourd’hui on le voit, même avec Riyad Mahrez, on le voit à son plus grand niveau quand il vient avec nous et il fait la différence quand il le faut… », a conclu Andy Delort sur le plateau de Téléfoot

Contenu sponsorisé :

Articles récents

Articles connexes

Contenu protégé !