Scoop et People

Algérie : Amira Riaa, Numidia Lezoul, Dalia Chih.. Ces “influenceuses” harcelées sur Instagram

0
Amira Riaa numidia lezoul dalia chih influenceuse instagram algérie
S'abonner :

Algérie – Le phénomène de l’intimidation sur les réseaux sociaux se développe de plus en plus sur la scène web Algérien. Bon nombre “d’influenceuses” algériennes connues et suivies par des milliers de “fans” sur Instagram sont victimes d’attaques verbales, haineuses et sexistes.

En effet, ces dernières années, les influenceuses exerçant sur les réseaux sociaux se sont multipliés à travers le monde, et en Algérie également. Cependant, étaler sa vie ou entretenir une activité et en faire son principal sujet sur les réseaux sociaux n’est pas du goût de tout le monde.

Ainsi, certaines abonnés sur Instagram ou Facebook se transforment parfois en bourreaux « virtuels » qui n’hésitent pas à cracher leur venin derrière leurs écrans en s’attaquant gratuitement aux figures émergentes sur la scène web algérien, dans l’unique but de les briser. Différentes intimidations, injures ou menaces verbales sont proférés à l’encontre des influenceuses en Algérie; via des commentaires ou des messages privés; et personne n’y échappe.

Amira Riaa, victime d’un « bashing » inouï

L’influente blogueuse et créatrice de mode, Amira Riaa, a connu une cruelle expérience sur les réseaux sociaux. La jeune blogueuse a posté, sur Instagram, une photo d’elle en compagnie de son nouveau né. Quelques minutes plus tard, plusieurs commentaires en réaction à la photo contenaient des propos haineux et choquants, dépassant même l’entendement.

En effet, les bourreaux virtuels, cachés derrière leurs écrans, ont souhaité textuellement le pire pour son bébé dans une série de commentaires d’une violence verbale inouïe. Un comportement qui a soulevé l’indignation auprès de nombreux internautes algériens qui ont décidé de lancer une campagne de solidarité avec la jeune influenceuse et la soutenir moralement suite à cette campagne de « bashing » inexplicable dont elle a été victime.

Plus récemment, et avec l’arrivée du mois de Ramadan en cette année 2020, la chaîne de télévision algérienne ENTV a décidé de donner la chance aux jeunes talents, dont Amira Riaa, en lui confiant notamment le rôle d’animatrice, aux côtés d’autres jeunes journalistes algériens, dans l’émission EL QUIZZ. Inutile de dire que les critiques n’ont pas tardé à pleuvoir, en visant particulièrement la jeune influenceuse, qui n’a pas manqué de suscité des remous une fois encore sur les réseaux sociaux algériens.

Dalia Chih injuriée.. pour son « style »

Dalia Chih, une artistes algérienne très suivie également sur les réseaux sociaux s’est plainte à maintes reprises suite aux injures répétées via les plateformes sociales, et s’est attirée plus de critiques et d’attaques depuis sa participation au programme Arab Got Talent. La plupart des commentaires méchants étaient liés à la coupe et à la couleur de ses cheveux ainsi qu’à sa façon de s’habiller. 

La jeune chanteuse algérienne a pour rappel participé « The Voice » en France, où elle avait fait pleurer Florent Pagny, tandis  Zazie compare ses prouesses vocales à celles de Rihanna. En Algérie, les internautes l’ont charriée à maintes reprises. Certains messages étaient impitoyables; on lui a demandé de suicider pour être soulagés de sa présence.

Ces bourreaux ont même qualifié sa robe de mariée de « laide » et « affreuse », lors de son mariage avec un Mexicain. L’influenceuse s’est néanmoins défendu en répondant qu’il s’agissait de satisfaire son goût personnel et non celui des autres. Elle se dit « fière et libre d’être une femme Algérienne musulmane » qui vit sa vie, comme bon lui semble, et avoue ne plus faire attention aux commentaires haineux à son égard.

Numidia Lezoul, cible préférée des « haters »

Poursuivons avec la jeune starlette Numidia Lezoul, également victime du phénomène d’intimidation et d’attaques verbales. Elle a indiqué recevoir beaucoup de commentaires « blessants » et « douloureux », sur Facebook et Instagram. 

La jeune actrice a avoué verser beaucoup de larmes lorsqu’elle se retrouve seule dans sa chambre, car, selon elle, elle ne mérite pas toute cette énorme quantité de haine. Afin de ne pas subir les conséquences négatives de ces propos, sur sa santé morale, Numidia a opté pour l’option de bloquer et de bannir un abonné qui l’insulte en commentaire public ou par message privé.

L’intimidation sur les réseaux sociaux, un phénomène dangereux pour les adolescents

L’actrice et fashion model, Ines Abdelli, jeune adolescente très suivie depuis son apparition dans la série télévisée « Darna Show », a récemment publié une story (vidéo de 15 secondes), où elle a fait savoir qu’elle était victime d’harcèlements via messages privés par des haineux. « Mes ennemis ne semblent pas être conscients de ce que de tels messages peuvent provoquer dans la vie d’un adolescent »; a-t-elle confié.

Ces messages violents derrière les claviers et via écrans interposés blessent les adolescents déjà pas toujours bien dans leur peau et ont parfois de graves conséquences, notamment l’isolement social et parfois même les poussant à sombrer dans la dépression. Il est utile de savoir que, plus ces figures du web algérien ont un nombre conséquant d’abonnés, plus ils sont victimes d’intimidation, d’attaques verbales et de calomnies.

Article recommandé :  Rita Johal Mahrez suscite une polémique avec son single « Got It »

Loterie Américaine DV Lottery 2021 : Vers le report de la date du résultat ?

Article précédent

Algérie : Voici la date de la reprise des vols d’Air Algérie

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires