AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : quelle amende pour un stationnement place handicapé ?

Algérie : quelle amende pour un stationnement place handicapé ?

Algérie – Dans la suite de ce nouveau numéro du jeudi 24 novembre 2022, Dzair Daily vous renseigne sur ce qui est des amendes et des sanctions réservées aux personnes qui ne respectent pas la place de stationnement pour handicapé. 

Vous n’êtes pas sans savoir qu’en Algérie, le Code de la route réserve une place de parking pour handicapé. En cas de non-respect des plaques et des panneaux mis en place, la personne sera donc sanctionnée. En effet, les services de Gendarmerie nationale ont publié un communiqué contenant les amendes qui peuvent en découler. 

Effectivement, sur leur page officielle facebook « Tariki », les services en question ont mis en exergue ce comportement. Celui interdit par la loi. Et qu’ils jugent notamment inapproprié vis-à-vis des personnes en situation de handicape. Dans le détail, la susdite publication comprend une photo d’un véhicule en arrêt ou en stationnement sur une place désignée à des personnes ayant des besoins spécifiques. 

Ce n’est pas tout ! En dépit du panneau indiquant un trottoir prédestiné aux personnes en situation de handicape, le véhicule est garé devant l’entrée de l’hôpital. Les mêmes intérêts cités plus haut considèrent ce comportement contraire à la loi. Notamment comme une infraction au code de la route prévue à l’article 64, alinéa 03 du décret exécutif 04-381. Nous vous relayons davantage d’informations dans ce qui suit. 

Amende pour stationnement illégale dans une place prédestinée aux handicapés 

Dans le même contexte, les services de Gendarmerie nationale ont donné plus de détails à travers le même post. Ils considèrent, en effet, ce comportement contraire à la loi comme une infraction au code de la route prévue à l’article 64, alinéa 03 du décret exécutif 04-381. Il en découle ainsi, selon l’article 66/B-7 de la loi 14-01, une amende de 2.500 dinars au contrevenant. 

Il convient de rappeler que l’occupation des lieux dédiés aux personnes ayant des besoins spécifiques porte atteinte à leurs droits. C’est ce qu’a, en outre, souligné les autorités mentionnées dans ledit communiqué. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes