AccueilÉconomieVotre ArgentAlgérie : l’allocation chômage pourrait être fixée à 10.000 dinars ?

Algérie : l’allocation chômage pourrait être fixée à 10.000 dinars ?

Algérie– Voici les points essentiels à retenir concernant l’allocation chômage, qui pourrait s’élever à 10.000 dinars. On reprendra dans notre édition d’aujourd’hui, lundi 13 septembre 2021, quelques grandes lignes du dernier Conseil des ministres.

Abdelmadjid Tebboune a présidé, hier dimanche, une réunion du Conseil des ministres. À l’ordre de jour, l’étude de dossiers relatifs à plusieurs volets. Parmi eux, le dossier de l’allocation chômage en Algérie qui d’ailleurs pourrait être ramenée à 10.000 dinars. Par ailleurs, on a défini les modalités d’octroi de cette prime spéciale.

Effectivement, il semblerait que l’avancement de ce dossier va dans la bonne direction. Pour rappel, Tebboune avait ordonné l’intégration de la revalorisation de cette allocation dans le plan d’action du gouvernement. Alors, en fixant les conditions d’attribution, le président réalise un grand pas en avant dans ce dossier inhérent, dit-on. De plus, l’allocation chômage pourrait être augmentée à 8.000, voire 10.000 dinars. Cette dernière était jusqu’alors culminée à 3.000 dinars. L’information nous parvient du journal électronique La Patrie News

En outre, le chef de l’État a défini les principes généraux d’octroi de cette allocation chômage. Premièrement, il a ordonné de fixer une limite d’âge pour les demandeurs d’emploi qualifiés désireux de bénéficier de l’allocation. Deuxièmement, il a ordonné l’introduction d’un système de contrôle efficace de la cartographie des chômeurs. Cette dernière permettra aux agences de recrutement de ne pas perdre de vue les offres d’emploi. Et ce, par région et par secteur. 

Quant à la troisième instruction du chef de l’État, elle concerne l’aspect juridique. En effet, il a exhorté les ministres concernés de mettre en place un référentiel juridique à cet égard. C’est afin de sanctionner toute fraude visant à bénéficier illégalement de l’allocation chômage. Enfin, le président a souligné qu’il faut faire la distinction entre cette allocation et les autres privilèges accordés aux jeunes.

Conseil des ministres : Tebboune appelle à régler le problème du poids du cartable 

Outre l’allocation chômage, Abdelmadjid Tebboune a appelé à alléger le poids du cartable. Il s’est ainsi penché sur le sujet des préparatifs de la prochaine rentrée scolaire 2021/2022. Alors, Tebboune a ordonné au ministère de l’Éducation de trouver les solutions immédiates à la souffrance des élèves. Cette dernière est essentiellement due au poids du cartable scolaire.

Par ailleurs, le chef de l’État a plaidé pour l’exploitation maximale des établissements d’éducation et d’enseignement supérieur. De plus, les rendre non soumis aux horaires administratifs. Dans le même sillage, le président Tebboune a confié au ministre de l’Intérieur le soin de surveiller et de suivre de près les conditions du transport scolaire.

Alors, cette démarche a comme objectif l’amélioration de ce dernier. Et ce, en fournissant les meilleurs services, en particulier dans les zones retirées. D’autre part, ledit président a appelé à l’accélération du lancement de l’École nationale supérieure de formation des professeurs spécialisés. En effet, cela s’introduit dans l’Enseignement des Sourds-Muets.

Enfin, Tebboune a valorisé l’introduction des livres en braille en mathématiques et en sciences pour la première fois en Algérie. En sus, il a insisté sur la nécessité de vacciner tout le personnel du secteur de l’éducation. Telle chose avant le 21 septembre prochain. Cette date coïncide avec la prochaine rentrée scolaire en Algérie au titre de l’année 2021/2022.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes