Algérie : l’allocation chômage sera différente d’une région à une autre

Économie – On vous apporte plus d’éléments concernant l’allocation chômage en Algérie qui sera versée selon la région, ce 04 janvier 2022.

Le directeur général du budget au ministère des Finances en Algérie a révélé de nouveaux détails sur l’allocation de chômage qui dépendra de la région. Dans une interview exclusive avec le journal Ennahar, Abdelaziz Fayed a expliqué qu’un Comité ministériel paritaire étudie un décret d’organisation pour mettre en œuvre l’allocation chômage. C’était, hier soir, en tant qu’invité de l’émission 52 Minutes Économie.

Dans ce sens, le directeur général du budget a précisé qu’on a répartie l’allocation chômage en trois régions. A savoir le sud, les plateaux et le nord. Ce revenu de remplacement alloué par l’État va différer d’une région à l’autre. Pour en dire plus, le montant le plus important de cette allocation va profiter aux habitants du sud.

Quant à la valeur de l’allocation, Abdelaziz Fayed a déclaré qu’on n’a pas encore déterminé son montant. Dans le détail, l’étude est en cours concernant la somme qu’on va allouer. Toutefois, le responsable a dévoilé l’enveloppe financière adressée à cette aide. Il s’agit d’un total de 142 milliards de dinars destiné à l’allocation chômage en Algérie.

D’autre part, le D.G du budget a indiqué que 2.720.000, à savoir deux millions sept cent vingt mille travailleurs de la Fonction publique sont concernés par la révision du point indiciaire. Par conséquent, on a alloué 240 milliards de dinars pour augmenter les salaires en procédant à cette modification.

Allocation chômage en Algérie : le Comité ministériel paritaire tranchera bientôt

Dans ce sillage, Fayed a révélé qu’on publiera toutes les transactions publiques via le portail électronique. Une plateforme qu’on a lancé récemment. Cette initiative a pour objectif de donner la possibilité à toutes les entreprises de participer aux marchés publics, a-t-il indiqué.

En poursuivant dans le même contexte, que le nouveau projet de loi sur les marchés publics se trouve au niveau du Secrétariat général du gouvernement. Il note d’ailleurs que 20 % du produit intérieur brut (PIB) passe par les transactions publiques. Celui-ci équivaut à 4000 milliards de dinars.

Concernant le bilan de l’État, l’invité de l’émission télévisée sur l’économie nationale, Fayed, a évoqué une nouvelle approche basée sur le passage du budget de moyen au budget basé sur les résultats (BBR). Il s’agit de reconsidérer la loi sur la comptabilité publique conformément à la nouvelle vision de la gestion du budget de l’État. C’est-à-dire, qu’on évaluera chaque dinar dépensé à l’avenir.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes