AccueilScoop et PeopleAlgérie : Allal clash Rifka de nouveau « il est inconscient »...

Algérie : Allal clash Rifka de nouveau « il est inconscient » (vidéo)

Algérie – Le journaliste et directeur artistique Mohamed Allal clash de nouveau le jeune Rifka en le traitant de personne « inconsciente ». 

Quelques jours seulement sont passés depuis le clash de Mohamed Allal envers le célèbre influenceur en Algérie Rifka en l’occurrence. Le journaliste n’en a visiblement pas fini avec lui, car il est revenu encore une fois à la charge. Il n’a pas mâché ses mots en critiquant de nouveau le créateur de contenu sur son comportement qu’Allal a qualifié d’« inconscient ». 

En outre, voilà plus d’un an déjà que le gouvernement algérien a décidé de fermer ses frontières maritimes, terrestres et aériennes sauf pour les vols spéciaux. Cela par mesure de précaution afin de minimiser au maximum les risques de propagation du coronavirus dans notre pays. 

À l’issue d’un appel téléphonique diffusé, hier 02 mai 2021, sur l’émission « Closer » produite par Lina Tv ; Mohamed Allal s’est permis de s’exprimer sans filtres sur le comportement du jeune créateur de contenu. Il a alors confié que de son point de vue, Rifka était complètement « inconscient ».

« Rifka est un mauvais exemple », confie Mohamed Allal

Cela, car l’influenceur partage des vidéos de divertissement drôles dans lesquelles il n’a visiblement aucune conscience de l’ampleur du danger que représente la pandémie estime Mohamed Allal. Rifka ne veillait jamais par exemple à respecter les mesures sanitaires, note Mohamed. La jeune starlette n’avait  également aucune gêne à le montrer librement sur les réseaux sociaux, déclare encore l’intervenant.

Le journaliste a d’ailleurs fait remarquer que Rifka ne portait que très peu, voire jamais de masque de protection pendant ses déplacements. Selon Mohamed Allal, Rifika de son vrai nom Farouk Boudjemline est une personne « inconsciente ». Il présente un mauvais exemple à la jeune population qui constitue la majeure partie de la communauté de l’instagrameur.

Ce qui peut être vraiment dangereux, confie Mohamed Allal. Et pour cause, des jeunes personnes peuvent être facilement influençables en minimisant les risques de contamination et de propagation du virulent virus tel leur idole. C’est également ce qu’a proféré le même locuteur. Mohamed Allal a rappelé par la même occasion que Rifka était âgé de 25 ans.

Ce n’était donc ni un enfant ni un adolescent. Le jeune acteur pouvait donc faire preuve de plus de maturité, selon le journaliste. Vu sa notoriété et le nombre de personnes qui le suivent, Farouk devait être un modèle à suivre surtout pour sa jeune communauté. Cela en respectant un minimum les gestes barrières pendant les voyages et les déplacements pour donner le bon exemple, déclare encore Mohamed Allal.

« Je ne suis pas contre la réouverture des frontières », profère Mohamed Allal

C’est en effet ce qu’a déclaré le journaliste lors de la même émission télévisée. L’interlocuteur a confié qu’il était complètement favorable à cette décision. Il précise toutefois que ce privilège doit normalement être accordé aux personnes prioritaires qui sont en difficulté. 

Mohamed cite à titre d’exemple les personnes malades qui ont besoin de se déplacer en urgence à l’étranger afin de se faire soigner. Il a également mentionné les étudiants et les personnes qualifiées qui n’ont pas pu regagner leur pays natal à cause des circonstances sanitaires exceptionnelles.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes