AccueilScoop et PeopleAlgérie : Aïda Ababsa interpelle le président au sujet de l’arnaque Future...

Algérie : Aïda Ababsa interpelle le président au sujet de l’arnaque Future Gate

Algérie – La célèbre actrice, Aïda Ababsa s’est adressée au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, concernant l’affaire de l’escroquerie de Future Gate. Nous vous invitons à découvrir davantage de détails dans les lignes qui suivent.

En effet, l’affaire des étudiants algériens escroqués par l’agence fantôme n’a laissé personne indifférent. Impliquant de nombreux influenceurs tels que Rifka et Numidia Lezoul, le sujet a eu un large écho dans les médias. À son tour, l’actrice connue en Algérie, Aïda Ababsa a pris la parole pour s’exprimer au sujet de l’arnaque Future Gate. Dzair Daily expose pour vous ses propos dans ce numéro du jeudi 27 janvier 2022.

Effectivement, l’affaire de Future Gate a tenu en haleine une large frange de l’opinion publique algérienne. Tandis que certains apportent leur soutien aux créateurs de contenus emprisonnés ; beaucoup d’autres témoignent leur appui à l’égard des étudiants piégés. C’est le cas notamment de l’aînée de Abdelhamid Ababsa.

Submergée par l’émotion, l’artiste algérienne a tenu à défendre le droit des étudiants. Ceux ayant été influencés par la publicité des youtubeurs algériens. Profitant de sa notoriété, Aïda Ababsa a rendu publique, ce jeudi, une vidéo sur ses réseaux sociaux. Dans celle-ci, elle a appelé le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, à intervenir.

Algérie : Aïda Ababsa défend les influenceurs emprisonnés

Ne sachant vraisemblablement plus à quel saint se vouer, la sœur de Fella a sollicité le président à aider les victimes de l’agence. Celle qui a vendu du rêve à plusieurs jeunes étudiants. Ces derniers se sont livrés, en effet, à eux même à l’étranger. Une situation qui a fortement déplu à l’artiste. « Ramenez nos enfants qui sont bloqués dans les aéroports de l’Ukraine », a-t-elle déclaré.

Par la même intervention, Aïda Ababsa a tenu à défendre également les influenceurs impliqués. À savoir, Numidia Lezoul, Rifka et Stanley. À ses yeux, les créateurs de contenus sont victimes tout comme les étudiants. « Ils ont été piégés », a lancé la même actrice.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Rabah Allaoua (@rabah_allaoua)

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes