Algérie : Agli appelle à sauver le secteur des services et réduire la pression fiscale

Algérie – Le président du Forum des chefs d’entreprises (FCE), Sami Agli, appelle à procéder au sauvetage du secteur des services en réduisant la pression fiscale. Plus de détails seront révélés dans cette édition du lundi 02 août 2021.

Depuis plus d’un an, la pandémie s’est abattue sur le monde. Elle s’est installée dans le temps. Et elle a infligé des dégâts. Plusieurs secteurs ont été bouleversés et ont vu leurs activités reculer. Une situation qui a fait parler le président du FCE. En effet, d’après un article paru sur Echorouk, Sami Agli juge le secteur des services en Algérie comme étant le plus touché par cette crise sanitaire. Il appelle à le sauver.

Le président du FCE, était l’invité de la Radio nationale aujourd’hui. Il a exprimé sa vision face à la crise économique. Celle-ci résulte de la crise sanitaire qui touche le pays. Il propose de sauver le secteur des services qui est en difficultés et ce, en faisant une révision profonde pour reconsidérer les avantages bancaires. Il appelle également à alléger la pression fiscale qui freine l’économie.

Des entreprises en difficultés depuis 2019

Effectivement, toujours selon, Sami Agli, les entreprises traversent déjà une situation très difficile à la suite de la crise sanitaire et même avant, donc depuis 2019. L’impact réel des crises sur les entreprises ne peut pas être déterminé mais nous devons essayer de redonner vie au secteur.

Cependant, aucune amélioration ne se fera dans le secteur économique si les PME ne se redressent pas. Les petites entreprises ainsi que les moyennes doivent être remises sur les rails et préservées. Le responsable a également souligné l’importance de lutter contre le marché parallèle.

Il représente en ce moment 50 % de notre économie, soit l’équivalent de 60 milliards de dollars. Sami Agli a notamment parlé du modèle économique et de son échec. « Il doit obligatoirement être changé », soutient-il. Il a, aussi, affirmé la nécessité de bâtir un nouveau système juridique stable. C’est dans le but qu’il devienne un socle solide pour notre économie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes