AccueilÉconomieAlgérie - Afrique : voici les produits qui seront exportés en 2023

Algérie – Afrique : voici les produits qui seront exportés en 2023

Algérie – On vous présente, dans cette nouvelle édition de ce mercredi 14 décembre 2022, la liste des produits qui seront exportés l’année prochaine en Afrique. 

En fait, c’est un responsable du ministère du Commerce qui s’est exprimé à ce propos. Ce haut fonctionnaire a donc dévoilé, aujourd’hui, les produits qui seront exportés par l’Algérie en Afrique au cours de l’année 2023. C’est précisément durant une émission radio, diffusée sur la chaîne 1 que ledit intervenant s’est manifesté. 

Il s’agit, en fait, du directeur du suivi et de la promotion des initiatives commerciales au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations. À savoir Salim Reggad. Ce dernier a confirmé que 2023 sera l’année des exportations de l’Algérie vers l’Afrique. Selon ce même responsable, l’Algérie exportera de nombreux matériaux vers le continent noir. Notamment : de l’urée, de l’ammoniac et divers engrais. 

En plus de l’électronique, des fournitures scolaires, des produits alimentaires, du ciment, du fer. Et de nombreux produits non-transformés. Ce n’est pas tout ! Le porte-parole a souligné, pareillement, que l’Algérie exporte actuellement plusieurs appareils électroménagers, vers la Libye, le Cameroun, le Bénin, la Côte d’Ivoire et d’autres pays. Tels que des réfrigérateurs et des téléviseurs. C’est ce que rapporte le quotidien Echorouk

Exportation vers l’Afrique : Salim Reggad très optimiste 

En effet, le responsable susmentionné est très confiant en ce qui concerne ce projet de grande envergure. Il déclare à ce propos : « Nous travaillons à un plus grand développement du secteur de production des appareils électroniques ». Surtout que « l’Algérie est qualifiée pour prendre des parts importantes sur les marchés africains et occuper des rangs élevés », explique l’invité de la chaîne 1. 

Ce dernier déclare aussi que notre pays est très avantagé. Et pour cause, « l’Algérie a de grandes routes et de nombreuses ressources ». Ce qui nécessite « d’accélérer le rythme pour atteindre nos objectifs ». Pour conclure, le directeur s’est exprimé à propos du nouveau projet routier reliant la wilaya de Tindouf à la ville mauritanienne de Zouerate. 

Ainsi, et selon le même responsable, cette nouvelle route permettra de révolutionner la situation. Notamment avec la réduction du délai de transport terrestre entre l’Algérie et la Mauritanie de 12 jours à 3 ou 4 jours seulement. C’est ce dont a fait état la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici