AccueilSociété et CultureL'ÉtudiantAlgérie : l'affaire de l'enseignante qui a coupé les cheveux à ses...

Algérie : l’affaire de l’enseignante qui a coupé les cheveux à ses élèves rebondit

Éducation – Dans cette nouvelle édition du samedi 18 février 2023, l’équipe de Dzair Daily relate pour vous tout ce que vous devez savoir sur l’affaire de l’enseignante qui a coupé les cheveux à ses élèves, en Algérie. 

Une autre affaire a soulevé une polémique au niveau des établissements d’enseignement national. On parle ici de l’affaire de l’enseignante qui a coupé les cheveux à ses élèves dans un collège au Nord-Est de l’Algérie, à Sétif. Si vous voulez connaître l’ensemble des détails, nous vous invitons à lire l’intégralité de cet article. 

En effet, la Direction de l’éducation de la wilaya de Sétif a procédé à l’arrestation de l’enseignante, jeudi dernier. Au fait, ce geste a suscité une polémique et a déclenché une vague de protestations. Il s’agit en tout cas d’une information que rapporte le média généraliste arabophone Echorouk dans son numéro. 

Au fait, il s’agit d’un incident qui est passé d’une petite affaire à un problème d’opinion publique. Tout a commencé quand une enseignante a puni ses élèves en leur coupant les cheveux. Cet acte a suscité le mécontentement des parents qui se sont déplacés à l’établissement pour régler ce problème. 

L’enseignante s’est par ailleurs excusée précisant qu’elle visait uniquement à discipliner les élèves. Les parents ont donc fini par accepter les regrets de cette dernière et mettent fin à ce malentendu. En revanche, la Direction de l’éducation a décidé autrement et envoie une commission pour enquêter sur l’affaire. Retrouvez les détails dans les lignes qui suivent. 

Arrestation d’une enseignante : les professeurs s’expriment

L’enquête préliminaire a abouti à l’arrestation de l’enseignante provoquant la colère de ses collègues. Ces derniers ont déclenché une grève où même les étudiants ont exprimé leur solidarité. Selon la même source médiatique, les parents ont également rejoint le mouvement soulignant que cette affaire ne nécessite pas une telle sanction.

De son côté, le directeur de l’éducation a affirmé que l’arrestation de l’enseignante est préventive et non définitive. Et ce, en attendant la clôture de l’enquête administrative et la convocation du conseil de discipline. 

En outre, plusieurs professeurs se sont prononcés sur cette affaire. Ces derniers ont déclaré que l’enseignant devient le maillon faible de l’équation éducative. Tout le monde le blâme sans tenir compte des conditions difficiles dans lesquelles il travaille, témoignent-ils. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici