AlgérieNation

Algérie : La rencontre de Tebboune avec les médias en bref

0
rencontre tebboune médias
S'abonner :

Algérie – Le Président Tebboune a accordé aux représentants de la presse nationale, un entretien diffusé dans la soirée de ce 01 mai sur la chaîne de la télévision nationale (ENTV); où il a fait le point sur la situation de la crise sanitaire et  ses retombées économiques, survolant également d’autres sujets d’actualité.

Tout d’abord, Abdelmadjid Tebboune a regretté le fait que la situation sanitaire se corse à nouveau déclarant que « nous étions sur le point de vaincre l’épidémie avant de ré-autoriser la reprise des activités commerciales ». Le chef de l’État a expliqué que le gouvernement a répondu favorablement aux sollicitations de l’Union générale des commerçants et des artisans algériens (UGCAA).

Ainsi, les mesures de confinement ont été assouplies, octroyant aux commerçants l’autorisation de rouvrir leurs magasins. Néanmoins, cette décision a provoqué la récente hausse des contaminations; due au manque de respect et à la négligence des mesures sanitaires de prévention, a-t-il signalé.

Il a poursuivi en indiquant que le plan suivi par les autorités publiques jusqu’à présent a permis de réduire la propagation de la contagion. À cet égard, le Président a affirmé que si le nombre d’infections augmente davantage; il serait probable d’imposer des mesures de confinement draconiennes. « Nous faisons prévaloir la vie du citoyen sur l’économie, car la vie de l’Algérien est au-dessus de toutes les considérations »; a-t-il confessé.

Crise économique et LFC 2020

Le Président s’est également penché sur le tissu économique du pays, avouant qu’à la lumière de la pandémie du Coronavirus; les activités politiques et économiques ont été gelées, alors que l’État était sur le point de relancer l’économie nationale. Dans le même contexte, il a rassuré que le confinement sanitaire n’augmentera pas le chômage.

Cependant, il a révélé que l’agriculture en Algérie génère près de 25 milliards de dollars annuellement; ajoutant que le pays possède près de 27 millions de têtes de bétail. De plus, il est possible de produire et de satisfaire les besoins nationaux en huile et en sucre, à travers l’agriculture saharienne, capable de contribuer à la réduction de la facture des importations; a avancé le premier magistrat. 

Afin d’encourager le développement technologique, Tebboune a instruit le ministre de l’Enseignement Supérieur d’octroyer la liberté d’innovation aux étudiants universitaires autorisant au passage toutes les universités à établir des bureaux d’études commerciaux. Il a estimé que si les hommes d’affaires contribueraient à soutenir l’économie nationale; dans deux ans l’Algérie serait témoin d’un rythme de croissance inédit.

Il a confirmé par ailleurs que la Loi de Finances Complémentaire 2020 révisera le volet dédié aux impôts, soulignant que certaines taxes seront réduites. D’autre part, le chef de l’État a tranché face à l’éventuelle solution de recourir à la planche à billet et à l’endettement extérieur en vue de financer le déficit budgétaire, indiquant dans ce sens que ceci n’aura absolument pas lieu.

Quid du projet d’amendement de la Constitution ?

Abdelmadjid Tebboune a fait savoir lors de la même rencontre avec les médias; que le projet de la révision Constitutionnelle sera diffusé au début de la semaine prochaine auprès des acteurs politiques, de la société civile et des médias pour débat et enrichissement; précisant qu’il lui sera consacré tout le temps nécessaire, même si le confinement sanitaire venait à être prolongé au-delà du 14 mai 2020. Quant à la loi électorale, il a ajouté qu’elle sera bientôt prête et que d’ici la fin de l’année le Parlement aura de nouvelles institutions.

D’un autre côté, le Président de la République a affirmé que l’État s’engage à prendre en charge tous ceux ayant subi les répercussions dévastatrices de la pandémie du Coronavirus et par extension du confinement sanitaire. « Le gouvernement étudie des politiques strictes afin de les soutenir »; a-t-il confié. Il a également fait savoir qu’un recensement des personnes concernées sera bientôt pris en charge.

« Pas d’année blanche », tranche Tebboune

Le président de la République s’est prononcé au sujet du sort de l’année scolaire 2019/2020; précisant par là qu’il n’y aura pas d’année blanche et que la décision de passer les examens nationaux dépend de l’évolution de l’épidémie dans le pays.

Pour ce qui est de l’examen du baccalauréat, ce dernier aura bel et bien lieu, a confirmé le chef de l’État; insistant qu’il se déroulera selon les conditions exceptionnelles que traverse la nation et révélant, dans le même contexte; que les épreuves du BAC seront basées sur les cours dispensés durant la période précédent le confinement.

S’agissant des examens nationaux du primaire et du moyen (5e et BEM), Tebboune a appelé à temporiser, car l’année scolaire s’achève habituellement vers le 15 juin. Il a ainsi fait état que des solutions adéquates seront mises en place.

Air Algérie : Nouveaux vols pour rapatrier les Algériens bloqués à l’étranger

Article précédent

Coronavirus/Algérie : Bilan de 4295 contaminés, 459 morts et 1872 guéris

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires