AccueilActualitéAlgérieAlgérie : Abdelmoumen Ould Kaddour placé en mandat de dépôt

Algérie : Abdelmoumen Ould Kaddour placé en mandat de dépôt

Algérie – L’ancien PDG du groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, aurait été placé sous mandat de dépôt, en raison de son implication dans des affaires de corruption.

En effet, le Procureur de la République auprès du tribunal de Sidi M’hamed, a placé l’ancien dirigeant du groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, qui a été extradé hier en Algérie, sous un mandat de dépôt pour le maintenir en détention provisoire le temps qu’il soit jugé pour plusieurs dossiers de corruption dans lesquels il aurait été impliqué. C’est ce qu’a rapporté Ennahar, en ce jeudi 05 août 2021.

Dans le détail, l’ex-responsable de la première entreprise pétrolière et gazière en Algérie a été ramené par les forces de l’ordre, hier, sur le sol algérien. Et ce, après que les autorités compétentes aient lancé un mandat d’arrêt international contre lui. De ce fait, c’est les Émirats Arabes Unis qui ont incarcéré Ould Kaddour avant de le remettre à la justice.

Par conséquent, ce jeudi 05 août 2021, l’ancien homme d’affaires a été présenté au tribunal de Sidi M’hamed à Alger. Cela, devant le magistrat du pôle de l’instruction. Celui spécialisé dans les affaires de corruption financière et économique. Il est à noter que son nom est apparu lors de plusieurs enquêtes sur des affaires pénales.

Algérie : Ould Kaddour interpellé par le tribunal judiciaire

En outre, l’accusé aurait été interpellé afin qu’il soit entendu par le Procureur de la République et ses substituts. Il est à noter que Ould Kaddour a été poursuivi pour plusieurs affaires qui ont eu un impact important sur l’économie du pays. Mais pas que. Elles ont notamment été menées dans un cadre illégal et sans respecter ce que stipule la loi algérienne.

Entre autres, on trouve l’affaire de location de l’ancienne raffinerie sicilienne, Augusta. Cette dernière, dont le prix s’est élevé à un (01) milliard de dollars. Mais aussi, pour son implication, au temps où il chapeautait le groupe BRC; dans des contrats de création de nouvelles unités de séparation en Algérie. Ceux-ci ont été conclus avec l’américain Air Products and Chemicals.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes