AccueilÉconomieÉnergieAlgérie : Abdelmadjid Attar analyse le contrat de 4 milliards signé par...

Algérie : Abdelmadjid Attar analyse le contrat de 4 milliards signé par Sonatrach

Énergie – Abdelmadjid Attar, ancien premier responsable du secteur énergétique en Algérie, a décortiqué le contrat signé dernièrement par l’entreprise pétrolière et gazière algérienne, Sonatrach. Dzair Daily vous livre tous les détails relatifs à ce sujet dans la suite de cette édition du 24 juillet 2022. 

En effet, l’ex-ministre de l’Énergie et des Mines qui a notamment exercé le rôle d’un PDG au sein du groupe Sonatrach, Abdelmadjid Attar, en vue de son expérience dans le domaine des hydrocarbures, a été invité à une émission de télévision, en Algérie, afin de donner son avis d’expert au sujet du contrat de 4 milliards signé par la susdite société pétro-gazière, avec trois géants mondiaux du pétrole.

Soit ENI, Oxy et Total Energies. Les précisions d’Abdelmadjid Attar ont été reprises par le média francophone algérien La Partie News. Effectivement, en réponse à l’animateur de la chaîne AL24 News, le même responsable a affirmé que le contrat paraphé par le groupe Sonatrach est le plus important pour l’Algérie depuis ces 20 dernières années.

Notamment avec le forage de plus de 100 puis et la conversion de 46 puits, a-t-il expliqué. Et cela, pour une exploitation maximum du bassin de Berkine. En outre, l’interlocuteur souligne que cette initiative augmentera le taux de récupération de l’or noir de 20 % en Algérie. Soit de 35 % à 55 % de récupération de pétrole au niveau du bassin de Berkine.

Et à l’ancien chargé du ministère de l’Énergie et des Mines de poursuivre : « C’est un très beau contrat. Je tiens à adresser mes félicitations à tous ceux ayant participé à sa réalisation ». 

Par ailleurs, Abdelmadjid Attar a dévoilé quelques chiffres qu’ils jugent importants.À savoir l’existence d’un milliard de barils de pétrole au niveau du bassin de Berkine ainsi que 350 milliards de mètres cubes de gaz.

L’ex-ministre a déclaré que des contrats comme celui qu’a récemment paraphé le groupe Sonatrach sont bénéfiques pour l’exploitation du pétrole. D’autre part, Attar a insisté sur la nécessité de conclure plusieurs partenariats pour le développement des énergies renouvelables, dit-il. 

L’énergie en Algérie, un secteur stratégique, selon Attar 

Pour conclure, Abdelmadjid Attar a recommandé au gouvernement algérien de signer plus de contrats avec les sociétés internationales, et à fortiori, celles expérimentées dans le domaine des énergies renouvelables, telles que ENI, Oxy et Total Energies. 

Il est utile de rappeler que ce contrat qui lie le groupe Sonatrach et les trois susdites grandes sociétés spécialisées dans le domaine de l’énergie porte sur l’exploitation et le développement de la zone de Berkine. Il consiste en l’amélioration de la production en hydrocarbures par le biais du programme Ashghal.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes