Algérie : Abdelkader Bensalah, ex-chef de l’État, n’est plus

Algérie – L’ex-chef de l’État, Abdelkader Bensalah, est décédé ce matin du 22 septembre 2021. Les obsèques se tiendront demain au cimetière d’El Alia.

En effet, c’est à travers la page officielle Facebook de la Présidence de la République que la nouvelle a été annoncée. L’ex-chef de l’État, Abdelkader Bensalah, qui a été président par intérim en Algérie, après la chute du gouvernement de Bouteflika, est décédé ce matin du mercredi 22 septembre 2021.

Dans le détail, selon le communiqué, celui qui était président du Conseil de la nation a succombé à la suite d’une longue maladie tôt dans la matinée. Au fait, son cas s’est aggravé après sa contamination au coronavirus. La Covid-19 a finalement remporté cette bataille.

À vrai dire, l’ancien président était déjà atteint d’un cancer et hospitalisé à l’hôpital militaire d’Ain Naadja, après qu’il a été infecté par le virus à couronne. Pour qu’au final, rendre l’âme après un long combat. De ce fait, la Présidence a indiqué que les funérailles auront lieu demain jeudi 23 septembre. Ce sera au cimetière d’El Alia dans la capitale.

Tebboune décrète un deuil national de 03 jours à la suite du décès de l’ex-chef de l’État par intérim 

En outre, à la suite du décès de cet ancien chef de l’État, le Président a décrété un deuil national. Celui-ci sera d’une durée de trois (03) jours, à compter d’aujourd’hui. Cela, dans le but d’honorer la mémoire du défunt Abdelkader Bensalah.

Pour rappel, en avril 2019, après la chute de l’ancien gouvernement, Bensalah a assuré la présidence par intérim. Et ce, au vu de ce que stipule la Constitution algérienne. Notons qui assure l’intérim dans le cas où le poste du président est vacant. C’est en fait au président du Conseil de la nation de le faire.

Bensalah a été désigné par le Conseil constitutionnel en tant que chef de l’État par intérim. Et ce, pour une période de 90 jours qui s’est vue reconduite. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes