AlgérieNation

Algérie : Abdelaziz Djerad « ému » lors du discours de Tebboune

1
Algérie Abdelaziz Djerad pleure
S'abonner :

Algérie – Le premier ministre a été ému après la diffusion d’un documentaire sur le quotidien difficile des algériens vivant dans les zones isolées du pays.

Lors du discours prononcé ce dimanche 16 février, par le président Abdelmadjid Tebboune à l’occasion de l’ouverture des travaux de la réunion gouvernement-Walis au Palais des nations à Alger, le Premier ministre Abdelaziz Djerad n’a pas pu retenir ses larmes suite à la diffusion d’un documentaire poignant  levant le voile sur la souffrance des citoyens algériens vivant dans les « zones d’ombres », à savoir les zones les plus reculées du pays.

« Je pense que les scènes que nous venons de voir se passent de commentaire. Sans commentaire. C’est ce qu’on appelle les zones d’ombre ou les zones oubliées. C’est mettre la poussière sous le tapis : nous maquillons les grandes villes et nous construisons des routes [dans les grandes villes] tandis que certains de nos concitoyens vivent [dans des conditions d’avant 1962]. », a déclaré Tebboune lors de son allocution, où l’on peut voir Djerad, au bord des larmes.

Tebboune « rend hommage » au Hirak

En effet, lors de son discours au Palais des Nations, le président a tenu à rendre hommage au hirak à moins d’une semaine de son 1er anniversaire, le 22 février prochain en l’occurrence.

« Il y a une année, les citoyennes et les citoyens étaient sortis dans un béni et pacifique sous la protection de l’armée nationale populaire revendiquant le changement et refusant l’aventure dangereuse qui allait mener à la chute de l’état », a déclaré Tebboune, qualifiant par la même occasion le Hirak de « volonté populaire invincible ».

الوزير الأول يذرف الدموع بعد مشاهدته تقريرا مصورا عن معاناة الجزائريين في نقاط الظل

الوزير الأول يذرف الدموع بعد مشاهدته تقريرا مصورا عن معاناة الجزائريين في نقاط الظل

Publiée par Journal el Bilad sur Dimanche 16 février 2020

Algérie : 200 conteneurs de Ali Haddad saisis par les douanes à Oran

Article précédent

Algérie : Vers une collecte d’impôts rigoureuse en 2020

Article suivant

Lire aussi

1 Commenter

  1. Il le savez pas cela quand il était premier ministre ou ministre ou même simple citoyen

Comments are closed.