Algérie : l’abandon d’un grand nombre de poussins au bord de la route choque la Toile (images)

Société – Des images choquantes illustrant l’abandon de plusieurs poussins au bord de la route émeuvent les internautes en Algérie. On vous expose plus de détails relatifs à ce sujet dans la suite de cet article du samedi 21 mai 2022.

Un grand nombre de citoyens en Algérie ont interagi avec une publication Facebook qui a suscité des centaines de commentaires, la plupart outrés. Elle a été publiée par le quotidien généraliste arabophone Echorouk. Le post en question montre de nombreuses images de  poussins laissés à l’abandon en plein milieu d’une route et sur ses bords, en Algérie.

Un fait jugé « accablant et inhumain » qui a eu lieu dans la commune de Lakhdaria, au nord de la wilaya de Bouira. Dans le détail, les photos diffusées montrent des cartons enfermant des poussins jetés sur une route sous un soleil de plomb et une chaleur étouffante, qui touche l’Algérie depuis plusieurs jours.

Des images qui n’en finissent plus de susciter la colère d’un grand nombre d’internautes, qui disent éprouver une réprobation de cet acte. En effet, ils sont plusieurs à dénoncer un « comportement irresponsable » qui doit, selon eux, être « réprimandé ». 

algérie abandon poussins route

D’autres ont manifesté de la pitié vis-à-vis de ces petits animaux sensibles abandonnés au milieu de nulle part. Cependant, certains soulignent que ce fait intervient dans un seul et unique but. Celui de « maintenir l’envolée des prix des viandes blanches ».

algérie abandon poussins route

Les internautes algériens se lancent dans une lutte contre la maltraitance des animaux 

Effectivement, rien ne justifie un tel geste. À ce propos, les internautes ont recommandé plusieurs solutions envisageables pour les auteurs de ce qu’ils décrivent comme un « crime intolérable contre nos amis les bêtes ». De leurs avis, au pire des cas, le responsable aurait pu offrir ou céder ces poussins aux enfants contre une somme allant de 100 à 200 dinars sur le marché algérien.

algérie abandon poussins route

« Il existe plusieurs éleveurs qui auraient aussi bien aimé s’en occuper ». C’est ce que soulignent par ailleurs beaucoup. Cela aurait, selon eux, été un bon investissement dans un contexte où le prix des viandes blanches ne cesse de monter en flèche. 

Durant le mois de ramadan dernier, la viande blanche a en effet gravé son nom parmi la longue liste des nouveaux produits de luxe. Le prix du poulet a même atteint la barre de 430 dinars le kilo. Cela s’explique notamment par le fait que les citoyens recourent à la consommation de cet aliment, sa commercialisation étant, ou ayant été, moins chère en comparaison à celle de la viande ovine et bovine.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes