17.9 C
Alger
17.9 C
Alger
vendredi, 21 juin 2024
- Publicité -
AccueilSociété et CultureSociétéAlgérie : 80.000 cas de malaria depuis l’indépendance

Algérie : 80.000 cas de malaria depuis l’indépendance

Publié le

- Publicité -

Algérie – Notre pays a réussi à éradiquer le paludisme (malaria) de son territoire, après plus de 80.000 cas enregistrés depuis l’indépendance.  

À l’occasion de la célébration de la journée mondiale du malaria, autrement dit le paludisme, qui a lieu chaque année le 25 avril, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, s’est exprimé à ce sujet aujourd’hui, en expliquant que l’Algérie à travailler dur pour éliminer cette maladie dont 80.000 cas ont été signalés depuis l’indépendance. Le quotidien Ennahar en parle ce 25 avril 2021. 

Le ministre a indiqué que l’Algérie a atteint un objectif majeur en stoppant la propagation du paludisme. Le succès remporté dans cette lutte contre la maladie peut être attribué à une catégorie principalement. Il s’agit du personnel de la santé. Le responsable salue alors leurs efforts et engagement dans cette guerre épidémiologique. 

- Publicité -

D’après la même source médiatique, Benbouzid a déclaré que l’objectif prochain du secteur de la santé serait d’éliminer d’autres maladies virulentes. On compte parmi elles, la tuberculose et le sida. Ou encore les maladies d’origine hydrique d’ici à l’année 2030. 

L’Algérie certifiée par l’OMS comme pays “éradicateur” du paludisme 

L’Algérie s’est donc vue octroyer le statut de pays « exempté du paludisme » en 2019. Chose qui a été officiellement reconnue par l’Organisation mondiale de la santé. L’OMS définit l’Algérie comme pays ayant mis un terme à la transmission locale de cette maladie. Le résultat du succès est venu après un travail acharné. 

Cette certification est accordée lorsqu’un pays démontre avoir interrompu la transmission pendant au moins trois (3) ans consécutifs grâce notamment à l’engagement et à la persévérance de la population. Des efforts qui ont permis au pays de maintenir zéro (0) cas de paludisme. 

- Publicité -

Pour rappel, le paludisme ou la malaria, également appelé « fièvre des marais » est une maladie infectieuse due à une piqure d’un moustique infecté. Ça a été pendant longtemps un grand fossoyeur en Algérie. Notre pays a noté ses derniers cas autochtones de la maladie en 2013. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -