AccueilÉconomieAutomobileAlgérie : 44 % des accidents sont causés par des catégories autres...

Algérie : 44 % des accidents sont causés par des catégories autres que les automobilistes

Automobile – Découvrez, dans cette édition du 27 août 2022, les catégories responsables de la plus grosse part des accidents de la route en Algérie en dehors des automobilistes.

Chaque année, le territoire algérien enregistre de lourds bilans en matière d’incidents routiers. Le plus souvent, ce sont les automobilistes qui sont pointés du doigt comme étant les premiers responsables des accidents de la route en Algérie. Néanmoins, ce raisonnement néglige bien d’autres parties responsables.

En effet, le sous-directeur de la sécurité routière auprès de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a confirmé l’implication de deux autres catégories dans les bilans annuels des accidents de la route sur le territoire DZ. À savoir, celles liées aux motocyclettes et aux piétons.

Dans une déclaration dans les colonnes du média francophone La Patrie News, le susdit cadre a annoncé que les deux catégories susvisées causent, à elles seules, 44 % du total des accidents au niveau national. Plus particulièrement, les conducteurs de motos sont à l’origine de 24,44 % des accidents de la circulation routière. En revanche, les piétons causent 19,19 % des accrochages.

Quelques exemples de la mauvaise circulation des piétons engendrant des accrochages routiers

Le responsable a jugé l’implication des piétons dans les accidents routiers élevée. De son avis, ce phénomène prend de plus en plus d’ampleur et se répand de manière exponentielle dans les zones urbaines.

Dans ce sillage, l’intervenant a énuméré divers actes illustrant la mauvaise circulation des piétons, conduisant ainsi à des accidents de la circulation. Entre autres, on compte 269 accidents qui ont eu lieu suite à la non utilisation des passages piétons.

En outre, traverser la chaussée sans prudence a entraîné 1.139 accidents. Sans compter le fait de jouer au beau milieu des routes qui a résulté 357 accrochages, ou encore marcher sur l’accotement qui a généré 267 accidents.

Voici la véritable raison derrière le problème des accidents de la route

Par ailleurs, le même locuteur a affirmé que l’implication des automobilistes dans les accrochages routiers est minime. Celle-ci est d’ailleurs reflétée par un taux nettement faible en comparaison avec les autres catégories, notamment dans les espaces urbains.

Dans le détail, le responsable en sécurité routière a indiqué que les transporteurs des marchandises sont responsables de 0,3 % des accidents. Cela, contre un ratio de 0,2 % seulement des accidents causés par les transporteurs de voyageurs.

À cet effet, le représentant de la DGSN a annoncé que la problématique des accidents est fortement liée à l’incivilité des citoyens. L’intervenant a alors souligné qu’il est grand temps de mettre en place les mécanismes nécessaires pour freiner ce phénomène qui ne cesse de s’étendre. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes