AccueilActualitéAlgérieAlgérie : plus de 40.000 postes d'emploi dans ce secteur d'activité

Algérie : plus de 40.000 postes d’emploi dans ce secteur d’activité

Algérie – L’État prévoit de proposer 40.000 postes d’emploi dans un secteur d’activité en particulier. Pour les curieux, ne bougez pas ! On vous en dit plus, juste ci-dessous dans ce nouveau numéro du lundi 07 novembre 2022.

En effet, le secrétaire général du ministère de l’Énergie et des Mines en Algérie qui n’est autre qu’Abdelkrim Aouissi a indiqué, récemment, que son secteur vise à créer plus de 40.000 postes d’emploi à moyen terme. Vous êtes intéressé et vous voulez en savoir davantage ? Ça tombe bien ! On vous livre, dans ce nouveau numéro de Dzair Daily, plus de détails à cet égard. 

Ainsi, le responsable susmentionné a déclaré que ce nombre « important » de 40.000 postes d’emploi devraient être créé grâce aux nouveaux projets en cours de mise en œuvre. Notamment dans les mines et la pétrochimie. Sachant que l’intervenant s’est prononcé à cet égard lors d’une entrevue accordée, dernièrement, à l’APS en marge de la 12e conférence de la Fédération arabe des travailleurs du pétrole, mines et chimie.

Un événement qui s’est tenu sur deux jours. Soit, les 6 et 7 novembre 2022 à Skikda. Entre autres, le porte-parole a déclaré que le nombre de travailleurs dans le secteur de l’énergie et des mines a atteint plus de 300.000 employés jusqu’en juin 2022. Il a aussi souligné que son secteur enregistre une augmentation annuelle du nombre de travailleurs qui avoisinerait les 1,5 %. C’est ce que rapporte le quotidien arabophone Ennahar. 

Le S.G du ministère de l’Énergie et des Mines salue les efforts de l’État pour cette raison

Le même responsable a souligné que le secteur de l’énergie et des mines accorde une grande importance au développement des ressources humaines. Cela, par la formation continue et l’accompagnement des travailleurs dans leur cheminement de carrière. Ou encore, à travers les institutions et instituts de formation du secteur au niveau du territoire national.

Ce n’est pas tout ! Le secrétaire général du ministère de l’Énergie et des Mines a également souligné les efforts déployés par l’État pour développer son secteur d’activité. Et ce, en incluant la transition énergétique parmi les objectifs prioritaires. En plus de miser sur les énergies nouvelles et renouvelables

Et rationaliser l’utilisation de l’énergie afin de préserver les ressources pour les générations futures. Sans oublier le point de la diversification des sources d’énergie et rationaliser leur consommation. Tout en atteignant les objectifs de développement durable conformément aux engagements internationaux du pays. C’est ce dont a fait état la même source. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes